Ce voy­age d’études a été organ­isé par l’Ambassade de France en Alban­ie et Sites & Cités, dans le cadre de deux pro­jets pilotes por­tant sur la citadelle d’Elbasan et le quarti­er Gorice de Berat. Cette mis­sion s’inscrit dans la con­ti­nu­ité des actions menées depuis 2010 par Sites & Cités remar­quables de France.

 

4 par­tic­i­pants albanais ont pris part au voy­age d’étude :

  • Petrit SINAJ, Maire de la Ville de Berat
  • Zami­ra RAMI, Maire de la Ville de Gjirokastra
  • Etl­e­va KËNUTI, Direc­trice générale des ser­vices de la Ville d’Elbasan
  • Albana DRENOGGLAVA, Chargée de mis­sion au Direc­torat Région­al de la Cul­ture Nationale Dur­rës, Secteur Elbasan / Inter­prète français – albanais

 

Deux vis­ites de ter­rain à Toulouse le pre­mier jour ont mon­tré com­ment la Ville et la Métro­pole de Toulouse tra­vail­lent sur le réamé­nage­ment des espaces publics. Mau­rice PRADAL, Directeur de pro­jet « Toulouse Cen­tre » est inter­venu sur les chantiers en cours. Il a insisté sur le réamé­nage­ment des espaces publics (places, rues…) qui per­met de met­tre en place des zones pié­tonnes ou semi-pié­tonnes, d’installer des com­merces à la place des park­ings et de revi­talis­er le cen­tre de la Ville de Toulouse. Guil­laume CANTAGREL, Directeur de Pro­jet « Grand Parc Garonne », a présen­té le tra­vail autour de la recon­quête des quais de la Garonne.

Annette LAIGNEAU, Maire-adjointe de la Ville de Toulouse en charge de la coor­di­na­tion des poli­tiques urbaines et d’amé­nage­ment, la mise en valeur du pat­ri­moine toulou­sain, Vice-prési­dente de Toulouse Métro­pole en charge de la coor­di­na­tion des poli­tiques d’ur­ban­isme et de pro­jets urbains, a expliqué les répar­ti­tions des com­pé­tences entre la Ville et la Métro­pole de Toulouse en matière d’urbanisme, de pat­ri­moine et de tourisme.

Dans l’après-midi, les par­tic­i­pants sont allés à Cahors, où la vis­ite de ter­rain et les échanges en salle ont été l’occasion de présen­ter la démarche de la Ville por­tant sur le bâti ancien et le développe­ment durable. Michel SIMON, Pre­mier Maire-adjoint de la Ville de Cahors en charge des grands pro­jets, de la recon­quête du secteur sauve­g­ardé, de l’urbanisme, des amé­nage­ments urbains et prospec­tive, Lau­re COURGET, Direc­trice du pat­ri­moine de la Ville de Cahors et Sophie GOMEZ, Chargée de mis­sion ENERPAT à la Com­mu­nauté d’Agglomération du Grand Cahors ont présen­té la démarche entre­prise par Cahors, qui a tra­vail­lé sur l’efficience énergé­tique du bâti ancien, en réal­isant des études sci­en­tifiques qui ont mis en avant l’importance d’utiliser des matéri­aux tra­di­tion­nels, notam­ment biosour­cés, en adéqua­tion avec le bâti cadur­cien et son effi­cience énergétique.

Elis­a­beth ESPITALIE, Direc­trice de l’Office de Tourisme du Grand Cahors a présen­té la pro­mo­tion touris­tique du Grand Cahors, en par­ti­c­uli­er sur la thé­ma­tique du tourisme cul­turel et pat­ri­mo­ni­al. La pro­mo­tion du tourisme a ren­con­tré un écho par­ti­c­uli­er auprès du Maire de la Ville de Berat, dont la Ville, inscrite au pat­ri­moine mon­di­al de l’Unesco, développe des straté­gies touris­tiques croisées, sim­i­laires à la démarche du Grand Cahors.

 

Enfin, le deux­ième jour de cette mis­sion s’est déroulé à Figeac où Ben­jamin PHILIP, Directeur du ser­vice du pat­ri­moine et Priscil­la MALAGUTTI, Assis­tante en charge du pat­ri­moine bâti et du secteur sauve­g­ardé ont présen­té aux par­tic­i­pants le secteur sauve­g­ardé de Figeac et l’outil d’urbanisme pat­ri­mo­ni­al qui est lié, le Plan de Sauve­g­arde et de Mise en Valeur.

 

Didi­er BUFFAROT, guide-con­férenci­er en charge du ser­vice édu­catif pour le ser­vice du pat­ri­moine à la Ville de Figeac a présen­té les out­ils de médi­a­tion auprès du jeune pub­lic qui visent à les sen­si­bilis­er, dès le plus jeune âge, au patrimoine.

 

Les échanges avec Hélène LOEUILLE, Chargée de mis­sion pat­ri­moine et Pays d’art et d’histoire du Grand Figeac ont per­mis d’aborder à nou­veau le rôle de l’intercommunalité en France, mais dans un cadre rur­al. Ils ont mis en avant la force que représente l’intercommunalité en matière d’urbanisme, de cul­ture, de pat­ri­moine et de tourisme mais les dif­fi­cultés induites par un grand nom­bre de com­munes (ges­tion, intérêts divergents…).

 

Par la présen­ta­tion sur place du Musée Cham­pol­lion – les Écri­t­ures du Monde, Céline RAMIO, Direc­trice des musées de la Ville de Figeac, a mon­tré la redy­nami­sa­tion du lieu par l’intégration de l’architecture con­tem­po­raine, qui devient ain­si l’un des élé­ments touris­tiques forts de la Ville de Figeac.

 

Ce voy­age d’études a été très utile pour ren­forcer l’appropriation des élus albanais au pro­jet de coopéra­tion, en ren­dant con­crets les objec­tifs pour­suiv­is par le parte­nar­i­at. La Ville de Cahors s’est dite intéressée pour apporter son exper­tise auprès de celle de Berat, sur les axes « Pat­ri­moines et Développe­ment durable » ain­si qu’ « Urban­isme pat­ri­mo­ni­al ». Enfin, la par­tic­i­pa­tion des Maires de Berat et de Gjirokas­tra a ren­for­cé le lien entre les deux villes, inscrites con­join­te­ment sur la liste du pat­ri­moine mon­di­al de l’UNESCO.