La Semaine de formation internationale

Afin de mieux for­mer les chefs de pro­jets inter­na­tionaux, Sites & Cités remar­quables met en place depuis 2015 une Semaine de for­ma­tion inter­na­tionale thé­ma­tique, ouverte en pri­or­ité aux pro­fes­sion­nels et élus parte­naires de Sites & Cités remar­quables et de ses villes mem­bres, fran­coph­o­nes ou anglo­phones. La Semaine de for­ma­tion inter­na­tionale est accueil­lie depuis 2015 par la ville de Bor­deaux.

Temps forts de l’action inter­na­tionale de Sites & Cités remar­quables, la Semaine de for­ma­tion inter­na­tionale organ­isée chaque année dans dif­férentes col­lec­tiv­ités français­es mem­bres, réu­nit des chefs de pro­jets inter­na­tionaux et élus parte­naires de Sites & Cités sur des thèmes spé­ci­fiques : gou­ver­nance urbaine, val­ori­sa­tion et inter­pré­ta­tion du pat­ri­moine, pat­ri­moine et tourisme…

Les semaines de for­ma­tion inter­na­tionale s’organisent autour d’ateliers per­me­t­tant de dévelop­per la thé­ma­tique annuelle. Les inter­ven­tions des par­tic­i­pants français et inter­na­tionaux favorisent ques­tions, dis­cus­sions et échanges. Les ate­liers de tra­vail sont accom­pa­g­nés de deux ou trois vis­ites de ter­rain dans des col­lec­tiv­ités français­es, per­me­t­tant de dévelop­per les enjeux de la Semaine de formation.

Les villes de Bay­onne, Périgueux, Saint-Emil­ion, La Réole, Rochefort, Gra­dig­nan, Sainte-Eulalie et les sites de Barzan, de l’abbaye de la Sauve-Majeure, du château de Cadil­lac et de Las­caux IV ont ain­si accueil­li les par­tic­i­pants des dif­férentes formations.

Le for­mat court des inter­ven­tions per­met d’échanger autour d’exemples con­crets dans le but de faire con­naître les expéri­ences locales, pou­vant inspir­er les par­tic­i­pants dans leurs pro­pres pro­jets. Les temps dédiés aux par­tic­i­pants inter­na­tionaux leur per­me­t­tent de présen­ter les expéri­ences de leurs col­lec­tiv­ités ou insti­tu­tions, en lien avec les thé­ma­tiques traitées, val­orisant leurs pro­jets en cours et dynamisant les discussions.

Depuis 2015, les 6 édi­tions ont rassem­blé 72 par­tic­i­pants inter­na­tionaux, de 32 nation­al­ités ain­si que 113 inter­venants français.

Objectifs de la formation

  • For­mer des chefs de pro­jets inter­na­tionaux sur des thé­ma­tiques spécifiques
  • Sen­si­bilis­er des élus à la prise en compte du pat­ri­moine dans les poli­tiques locales, régionales et nationales
  • Sus­citer un échange entre acteurs de dif­férents pays
  • Dynamiser la plate­forme inter­na­tionale en per­me­t­tant la mise en place de pro­jets conjoints
  • Dévelop­per les pro­jets autour du patrimoine
  • Dévelop­per les parte­nar­i­ats et col­lab­o­ra­tions

Edition 2021 de la Semaine de formation internationale

Précédentes édi­tions de la Semaine de For­ma­tion Inter­na­tionale

2020

Pour la sixième année consécutive, Sites & Cités a organisé la Formation Internationale qui, dans un contexte sanitaire inédit, s’est tenu en ligne, les 1er, 2, 4 et 8, 9 et 10 décembre 2020 sur la thématique « Connaissance et Médiation des Patrimoines ». 

Les 6 ateliers se sont articulés autour des thèmes de l’inventaire et la connaissance du patrimoine, les outils de gestion et de protection des patrimoines ainsi que la médiation du patrimoine et participation citoyenne. Ces thématiques ont été développées par différents témoignages de collectivités et de partenaires français et internationaux.

Lors de ces ateliers, 12 territoires français sont intervenus – Chartres, Autun, Dax, Cahors, Saint-Denis, Pontivy Communauté, Pau, Pyrénées Béarnaises, Saint-Laurent du Maroni, Fécamp, Joinville et Saint Flour Communauté -, ainsi que des partenaires et experts – la Région Occitanie, le CAUE des Pyrénées Atlantiques, le cabinet Antoine Bruguerolle -, ainsi que des tiers-lieux comme le Kaléidoscope et le collectif de Simone et les Mauhargats. Plusieurs interventions internationales ont enrichi la Formation internationale avec des interventions de République de Macédoine du Nord, du Liban, du Kenya, de l’Ile Maurice et de Chine.

Ouverte en priorité aux partenaires internationaux de Sites & Cités remarquables ainsi qu’à des chefs de projets dans le domaine du patrimoine, de l’architecture, de l’urbanisme et du tourisme, cette édition a rassemblé 80 participants et 26 intervenants.

23 pays ont pris part à la Formation internationale, en provenance des Balkans et d’Europe, d’Afrique et de Méditerranée, d’Asie et d’Amérique du Sud : Mali, Burkina-Faso, Tanzanie, Kenya, Sénégal, Cameroun, République démocratique du Congo, Ile Maurice, Maroc, Algérie, Liban, Macédoine du Nord, Croatie, Roumanie, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Lettonie, Pologne, Hongrie, Bulgarie, Russie, Chine et Inde.

La retransmission des différentes sessions, disponible en français et en anglais, a permis de rendre encore plus accessibles les contenus de cette Formation internationale.

2019

Du 23 au 27 sep­tem­bre 2019, Sites & Cités remar­quables a organ­isé la 5ème Semaine de for­ma­tion inter­na­tionale, sur la thé­ma­tique « Pat­ri­moines et développe­ment durable », en parte­nar­i­at avec le Min­istère de l’Europe et des Affaires étrangères et le Min­istère de la Cul­ture, et accueil­lie par la Ville de Bor­deaux ain­si que la Ville de Bayonne.

Véri­ta­ble suc­cès, cette semaine a regroupé 24 chefs de pro­jets inter­na­tionaux, représen­tant 16 nation­al­ités — près de 40 inter­venants français, élus et pro­fes­sion­nels, experts, parte­naires de Sites & Cités ain­si que 10 audi­teurs libres.

Villes mem­bres — Bor­deaux, Bay­onne, Saint-Léonard de Noblat, Cahors, La Rochelle, Bar­bezieux-Saint-Hilaire -, parte­naires de l’Association — le CEREMA, l’ADEME, les Parcs naturels régionaux, les CAUE, les Grands Sites de France — et experts ont partagé expéri­ences, inter­ro­ga­tions et enjeux sur le sujet « Pat­ri­moines et développe­ment durable ».

Au cours des vis­ites de ter­rain et des ate­liers de tra­vail en salle, les par­tic­i­pants de la Semaine ont ain­si pu être con­fron­tés à des cas con­crets, dévelop­pés à dif­férentes échelles, sur les sujets suivants :

  • Réha­bil­i­ta­tion respon­s­able du bâti ancien : méthodolo­gies, ressources, out­ils tech­niques et de sensibilisation ;
  • Redé­cou­verte des éco-matéri­aux, à la croisée des enjeux de l’environnement et du patrimoine ;
  • Cen­tres anciens, lieux par essence d’un cadre de vie plus durable : mobil­ités, espaces publics, végétalisation ;
  • Con­tri­bu­tions et plus-val­ue du pat­ri­moine pour répon­dre aux objec­tifs de cohé­sion sociale, de par­tic­i­pa­tion citoyenne et de respect de l’environnement ;
  • Economie, attrac­tiv­ité et inno­va­tion : le pat­ri­moine comme levi­er de développe­ment durable des territoires.

2018

Pour la qua­trième année con­séc­u­tive la Semaine de for­ma­tion inter­na­tionale a été organ­isée par Sites et Cités remar­quable de France, sur la thé­ma­tique « Le rôle des paysages dans les pro­jets des ter­ri­toires », du 28 mai au 1er juin 2018. Cette semaine de for­ma­tion a été soutenue par le Min­istère de l’Europe et des Affaires étrangères et le Min­istère de la Cul­ture, avec l’appui de la ville et de la métro­pole de Bor­deaux, ain­si que des villes de Saint-Emil­ion, Sainte-Eulalie et Gradignan.

16 pro­fes­sion­nels de 10 nation­al­ités — Liban, Hon­grie, Croat­ie, Roumanie, Macé­doine du Nord, Séné­gal, Mali, Ile Mau­rice, Camer­oun, Algérie – ont par­ticipé à cette semaine d’échanges, de partages de con­nais­sances et d’expériences.

Ces ate­liers ont été ani­més par 25 inter­venants : élus, pro­fes­sion­nels, paysag­istes, représen­tants de col­lec­tiv­ités locales et de min­istères, avec la par­tic­i­pa­tion de 8 villes mem­bres. Les villes de Pau, Dax et Saintes sont inter­v­enues pen­dant cette Semaine de For­ma­tion Internationale.

Le mer­cre­di 30 mai, la ville de Saint-Emil­ion, en présence de son maire Bernard LAURET, de Jean-Daniel DEBART, vice-prési­dent du Grand Saint-Emil­ion­nais, de Roman GALLITRE, chargé de l’urbanisme et de Camille ZVENIGORODSKY, direc­trice de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bor­deaux a accueil­li la délé­ga­tion inter­na­tionale en présen­tant le tra­vail mené par la ville pour préserv­er et met­tre en valeur ses paysages.

Les exem­ples de pro­jets ter­ri­to­ri­aux présen­tés par les inter­venants ont mis en per­spec­tive les réal­ités sociales, envi­ron­nemen­tales et économiques liées aux paysages. De plus, les vis­ites de ter­rain à Saint-Emil­ion, Sainte-Eulalie et Gra­dig­nan ont mis en évi­dence les out­ils disponibles pour mieux pro­téger, gér­er, amé­nag­er et met­tre en valeur les paysages et les pro­jets ter­ri­to­ri­aux. Les dif­férentes inter­ven­tions ont mon­tré que le paysage pou­vait être une porte d’entrée oppor­tune et un élé­ment fédéra­teur pour la con­struc­tion de pro­jets de ter­ri­toires. Les par­tic­i­pants inter­na­tionaux ont enrichi le con­tenu de la semaine en partageant les pro­jets en cours dans leur pays.

2017

Pour la 3e édi­tion con­séc­u­tive, l’association a accueil­li du 14 au 17 avril à Bor­deaux et à Périgueux, 20 chefs de pro­jets cul­turels et urbains inter­na­tionaux pour une semaine d’échanges autour du tourisme et du pat­ri­moine, organ­isée en parte­nar­i­at avec le Min­istère de la Cul­ture et du Min­istère des Affaires Etrangères.

Sous forme d’ateliers, ani­més par les inter­venants français, les par­tic­i­pants ont échangé sur plusieurs problématiques :

  • Quel accueil sur les territoires ?
  • Quels out­ils pour ani­mer la diver­sité des patrimoines ?
  • Quelle stratégie de pro­mo­tion du patrimoine ?
  • Com­ment faire du pat­ri­moine un levi­er de développe­ment économique et social ?

Cette ren­con­tre a réu­ni plus de 40 par­tic­i­pants, archi­tectes, pro­fes­sion­nels du tourisme, élus, tech­ni­ciens, venus d’Albanie, de Bul­gar­ie, de Croat­ie, d’Inde, d’Espagne, de Colom­bie, de Hon­grie, de Macé­doine du Nord, du Mali, du Liban, de Roumanie, de Let­tonie, du Maroc, de Ser­bie, de Bosnie-Herzé­govine, du Koso­vo, de Pales­tine et de France.

Cette semaine a été l’occasion d’échanger et d’alimenter leurs con­nais­sances autour des sujets qui con­stituent de nom­breuses oppor­tu­nités de développe­ment local, mais aus­si de nom­breuses prob­lé­ma­tiques de péren­ni­sa­tion et d’équilibre par rap­port à la pop­u­la­tion locale.

2016

La 2e Semaine de For­ma­tion Inter­na­tionale a été organ­isée du 12 au 16 avril 2016 au Cen­tre d’Interprétation de l’Architecture et du Pat­ri­moine de Bor­deaux, avec le sou­tien du Min­istère des Affaires Etrangères et du Min­istère de la Culture.

20 chefs de pro­jets inter­na­tionaux en prove­nance d’Albanie, de Croat­ie, de Hon­grie, du Liban, du Mali, de Macé­doine du Nord, de Bosnie-Herzé­govine et de Pologne, ont été con­viés pour une semaine d’ateliers et d’échanges. Cette ren­con­tre a eu pour but de rassem­bler les ter­ri­toires européens et extra-européens autour d’un engage­ment com­mun, celui de val­oris­er l’identité d’un ter­ri­toire par l’intermédiaire du pat­ri­moine en tant que levi­er économique.

Cette année, la thé­ma­tique « Inter­pré­ta­tion et val­ori­sa­tion du pat­ri­moine » pro­po­sait de répon­dre aux ques­tions suivantes :

  • Qu’est-ce que l’interprétation du patrimoine ?
  • Quels sont les dif­férents modes d’interprétation ?
  • Quel rôle jouent les publics dans l’interprétation du patrimoine ?
  • Com­ment la val­ori­sa­tion pat­ri­mo­ni­ale per­met-elle de répon­dre au développe­ment des territoires ?

Trois jours d’ateliers et deux jours de vis­ites ont struc­turé cette Semaine de For­ma­tion Inter­na­tionale. Par le biais d’études de cas, les inter­venants ont présen­té des exem­ples con­crets de val­ori­sa­tion du pat­ri­moine. Les vis­ites de lieux emblé­ma­tiques de l’interprétation du pat­ri­moine tels que les villes de Rochefort et de Bor­deaux, les Mon­u­ments Nationaux de l’Abbaye de la Sauve-Majeure et du château de Cadil­lac ont illus­tré les pro­pos tenus et ont per­mis à la délé­ga­tion inter­na­tionale d’apprécier des exem­ples de médi­a­tion mis­es en place dans le but de val­oris­er les sites en y asso­ciant les visiteurs.

Ces pro­fes­sion­nels spé­cial­isés dans les domaines du pat­ri­moine, de l’architecture, de l’urbanisme et du tourisme ont été invités à échang­er avec des inter­venants extérieurs sur les out­ils, les espaces d’interprétation, les enjeux du tourisme et sur le rôle du pat­ri­moine comme out­il de par­tic­i­pa­tion citoyenne.

2015

Cette 1re Semaine de For­ma­tion Inter­na­tionale des chefs de pro­jets s’inscrit dans la con­ti­nu­ité des ren­con­tres européennes et inter­na­tionales organ­isées par l’association. Cette semaine a réu­ni, du 17 au 21 févri­er 2015 à Bor­deaux, La Réole, et à Saint-Emil­ion, des parte­naires de Sites & Cités remar­quables, ain­si que des insti­tu­tions intéressées par la con­struc­tion de pro­jets pat­ri­mo­ni­aux et de futurs partenariats.

13 tech­ni­ciens spé­cial­isés dans le domaine pat­ri­mo­ni­al, touris­tique et urbain venus d’Albanie, de Bul­gar­ie, de Croat­ie, de Hon­grie, du Liban, du Mali, de Mol­davie, de Macé­doine du Nord et de Slo­vaquie, ont échangé avec les inter­venants français sur les pra­tiques en matière de ges­tion et de val­ori­sa­tion du pat­ri­moine cul­turel et urbain.

Les échanges ont porté sur la notion de pat­ri­moine ain­si que de la gou­ver­nance et de la ges­tion des prob­lé­ma­tiques urbaines. Un ate­lier a par ailleurs été con­sacré à la mise en réseau des asso­ci­a­tions de villes à la néces­sité d’améliorer la com­mu­ni­ca­tion entre ces réseaux.

Une journée a égale­ment été con­sacrée aux partages d’expériences et bonnes pra­tiques rel­a­tives aux liens entre gou­ver­nance urbaine et com­pé­tences pat­ri­mo­ni­ales. L’urbanisme pat­ri­mo­ni­al, l’importance des dif­férentes échelles de ges­tion et de pro­tec­tion du pat­ri­moine (Etat, région, inter­com­mu­nal­ité, ville…) ont été les prin­ci­paux sujets de dis­cus­sion pen­dant la mat­inée ani­mée par Jacky CRUCHON, expert en urban­isme patrimonial.

Les par­tic­i­pants ont égale­ment pu décou­vrir le pro­jet La Réole 2020, tran­si­tion vers une nou­velle vi(ll)e et la poli­tique de la ville en matière de médi­a­tion, lors d’une vis­ite de ter­rain accueil­lie par le maire de la ville, Bruno MARTY.

Rencontres européennes

Avant l’or­gan­i­sa­tion des Semaines de For­ma­tion Inter­na­tionale, mis­es en place à par­tir de 2015, Sites & Cités remar­quables a organ­isé de nom­breuses Ren­con­tres européennes et internationales.

De 2006 à 2013, 8 ren­con­tres se sont tenues en Alban­ie, en Roumanie, en Croat­ie, en Bul­gar­ie, en République de Macé­doine du Nord et en France. Elles ont été l’oc­ca­sion de faire se ren­con­tr­er de nom­breux parte­naires européens et inter­na­tionaux et d’échang­er sur le pat­ri­moine et les échanges inter­na­tionaux à par­tir de thé­ma­tiques définies : attrac­tiv­ité, médi­a­tion, acces­si­bil­ité, mise en réseau des collectivités…
Elles ont con­tribué à voir se dévelop­per une véri­ta­ble plate­forme d’élus, de pro­fes­sion­nels et de ter­ri­toires engagés dans les échanges inter­na­tionaux autour des pat­ri­moines.

  • 2013 : 8e rencontres européennes « Patrimoines et tourisme » – Paris, France
  • 2012 : 7e rencontres européennes « Collectivités et patrimoine : de la coopération internationale à la mise en réseau » – Paris, France
  • 2012 : 6e rencontres européennes « Urbanisme patrimonial et paysage : l’exemple de Berat » – Berat, Albanie
  • 2010 : 5e rencontres européennes « Protection et attractivité des centres anciens » – Skopje, Albanie
  • 2009 : 4e rencontres européennes « Mobilité, accessibilité des villes européennes » – Split, Croatie
  • 2008 : 3e rencontres européennes « Les centres anciens, modèles de villes durables » – Sofia, Bulgarie
  • 2007 : 2e rencontres européennes « Le patrimoine au cœur du projet global du territoire » – Bucarest, Roumanie
  • 2006 : 1re rencontres européennes « Les centres historiques européens : vers une réflexion et une connaissance commune » – Paris, France