À la demande de l’Ambassade de France en Moldavie, Sites & Cités remar­quable est inter­ve­nue lors du Forum « La coopé­ra­tion décen­tra­li­sée : un atout pour le déve­lop­pe­ment de la Moldavie », les 6 et 7 octobre 2016, à Costesti, en Moldavie.

Représentée par Florence LECOSSOIS, Maire-adjointe de la Ville de Rochefort en charge du patri­moine et du tou­risme et Jonathan FEDY, Chargé de mis­sion coopé­ra­tion inter­na­tio­nale chez Sites & Cités remar­quable, l’Association a ain­si pour­sui­vi les échanges fran­co-mol­daves depuis 2014.

Le Forum a été orga­ni­sé en 5 séances plé­nières :
• L’organisation des ter­ri­toires et la répar­ti­tion des com­pé­tences natio­nales et locales en France et en Moldavie
• L’intercommunalité
• Les atouts de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée fran­co-mol­dave
• Le tou­risme durable et la culture dans l’action inter­na­tio­nale des ter­ri­toires
• La place de la dia­spo­ra dans l’action inter­na­tio­nale des ter­ri­toires

La séance plé­nière consa­crée aux atouts de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée et ani­mée par Florence LECOSSOIS et Jonathan FEDY a mis en avant la volon­té conjointe des élus fran­çais et mol­daves de mettre en place des pro­jets de coopé­ra­tion bila­té­rales, voire tri­par­tites (France-Moldavie-Roumanie ; France-Moldavie-Pologne…). La néces­si­té d’une struc­tu­ra­tion des ini­tia­tives des col­lec­ti­vi­tés mol­daves est appa­rue comme une évi­dence pour lan­cer des coopé­ra­tions de type cultu­relle, tech­nique scien­ti­fique ou éco­no­mique. Dans cet objec­tif, Sites & Cités remar­quables pour­rait être sol­li­ci­tée pour la créa­tion d’un réseau mol­dave des villes patri­mo­niales.

Mme Florence LECOSSOIS est éga­le­ment inter­ve­nue lors de la table-ronde sur le tou­risme durable. Elle a expli­qué la néces­si­té de déve­lop­per des stra­té­gies tou­ris­tiques com­plé­men­taires en s’appuyant sur l’exemple de la Ville de Rochefort. La ville accueillait prin­ci­pa­le­ment des courts séjours, les longs séjours étant concen­trés sur le lit­to­ral du dépar­te­ment. Dans cette démarche, elle a sou­li­gné le besoin de ne pas miser sur un seul sujet fédé­ra­teur mais d’avoir une stra­té­gie sur le long terme, qui n’est pas incom­pa­tible avec des pro­jets plus modestes, sur le court et moyen terme. En matière de tou­risme, Rochefort repré­sente 6 % du chiffre d’affaires du dépar­te­men­tal et la ville connaît une crois­sance annuelle des recettes tou­ris­tiques de 2,5 %.

Ce Forum a ras­sem­blé une cen­taine de par­ti­ci­pants, dont cin­quante maires et pré­si­dents de régions mol­daves. Ont éga­le­ment pris part à ces ren­contres une impor­tante délé­ga­tion fran­çaise com­po­sée d’élus dépar­te­men­taux, direc­teurs d’intercommunalités et pro­fes­sion­nels, spé­cia­listes des ques­tions liées à la culture, au patri­moine, à la gou­ver­nance mais éga­le­ment la dia­spo­ra.