Organisées en par­te­na­riat avec le Ministère des Affaires Étrangères, les 1ères ren­contres régio­nales de la coopé­ra­tion trans­fron­ta­lière, du déve­lop­pe­ment durable, des ter­ri­toires et de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée dans les Balkans se sont tenues les 3 et 4 juillet 2008, à Sofia, et ont ras­sem­blé 200 par­ti­ci­pants.

Ces ren­contres ont per­mis aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales fran­çaises de ren­con­trer leurs homo­logues d’Europe du Sud-est, et de les accom­pa­gner dans la mise en œuvre de pro­jets bila­té­raux et régio­naux de coopé­ra­tion décen­tra­li­sée thé­ma­tique mul­ti-acteurs (admi­nis­tra­tion et gou­ver­nance locale, amé­na­ge­ment du ter­ri­toire, déve­lop­pe­ment durable, déve­lop­pe­ment rural et patri­moine, etc.).

Sites & Cités remar­quables a été sol­li­ci­tée pour inter­ve­nir lors de l’a­te­lier sur le thème « patri­moine natu­rel, cultu­rel et his­to­rique ».

Dans le cadre de la décen­tra­li­sa­tion, les col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales ont, ou sont appe­lées à rece­voir, de nou­velles com­pé­tences notam­ment en ce qui concerne la ges­tion de leur patri­moine bâti et de leur pro­jet urbain. Par une prise en charge poli­tique et tech­nique qua­li­fiée, les centres his­to­riques peuvent deve­nir des outils de déve­lop­pe­ment aus­si bien éco­no­mique que social entraî­nant une réflexion sur le loge­ment salubre en centre ancien, la mixi­té sociale et des fonc­tions, le déve­lop­pe­ment urbain, le déve­lop­pe­ment durable et la ges­tion des cœurs de ville.

Le patri­moine ouvre ain­si des pers­pec­tives d’emplois, notam­ment dans les métiers du bâti­ment et du tou­risme. L’atelier a per­mis de pré­sen­ter les actions liées à la connais­sance et à la mise en valeur des centres urbains, recen­sées dans le cadre de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée. Ont ain­si été pré­sen­tées, sous la co-pré­si­dence de la Conférence per­ma­nente des villes et muni­ci­pa­li­tés serbes et de la ville de Bayonne, les tra­vaux menés à Thessalonique (Grèce), Veliko Tarnovo (Bulgarie), Skopje (Macédoine du Nord) et Izmir (Grèce). À l’issue des ren­contres, un film a été réa­li­sé par le minis­tère des Affaires Étrangères.