Lors de la mis­sion en Chine orga­ni­sée en 2002, dans le cadre de la conven­tion France-UNESCO, par l’Observatoire de l’architecture de la Chine contem­po­raine avec ses par­te­naires chi­nois, l’Université Tongji et le Centre natio­nal de recherches sur les villes his­to­riques à Shanghai, en liai­son avec l’UNESCO-Centre du Patrimoine Mondial, plu­sieurs orien­ta­tions de tra­vail dans le cadre d’un pro­jet de par­te­na­riat entre Sites & Cités remar­quables et l’université de Tongji ont été rete­nues. L’une de ces orien­ta­tions por­tait sur la for­ma­tion de média­teurs du patri­moine ou de chefs de pro­jets de villes chi­noises, for­ma­tion s’appuyant sur l’expérience des Villes et Pays d’art et d’histoire en France.

Cette for­ma­tion était divi­sée en deux par­ties : une pre­mière ses­sion de pré­pa­ra­tion d’une semaine à Shanghai, sui­vie d’une deuxième ses­sion de for­ma­tion en France du 16 au 26 novembre 2005.

Cette for­ma­tion a eu pour but de leur appor­ter des infor­ma­tions sur les poli­tiques et les ins­tru­ments fran­çais pour la pro­tec­tion, la ges­tion et de mise en valeur des monu­ments et des ensembles urbains et natu­rels tels que les plans de sau­ve­garde (PSMV), les sites, les zones de pro­tec­tion du patri­moine archi­tec­tu­ral, urbain et pay­sa­ger (ZPPAUP). Elle a éga­le­ment décrit l’organisation admi­nis­tra­tive des ser­vices char­gés de leur mise en œuvre au niveau natio­nal, régio­nal et local, ain­si que les rôles res­pec­tifs des sec­teurs public et pri­vé. Plusieurs dépla­ce­ments sur le ter­rain ont per­mis à la délé­ga­tion chi­noise de visi­ter des villes fran­çaises, notam­ment Paris, Vincennes, Rennes, ain­si que le Mont-Saint-Michel.

PROGRAMME