A la suite de la demande du Min­istère de la Cul­ture d’Albanie auprès de Sites & Cités remar­quables, le pro­jet de coopéra­tion avec la ville d’Elbasan a été mis en place avec le Direc­torat Région­al de la Cul­ture Nationale, secteur Elbasan ain­si qu’avec l’appui de l’Ambassade de France et du Min­istère français des Affaires Étrangères. Ce nou­veau pro­jet de parte­nar­i­at s’inscrit dans le proces­sus de coopéra­tion amor­cé par l’Association avec l’Albanie lors des ren­con­tres à Berat en 2012.

 

Une équipe trans­ver­sale fran­co-albanaise a pris part à cette mis­sion avec Marylise Ortiz, Direc­trice de Sites & Cités remar­quables, San­drine Dau­reil, ani­ma­trice de l’architecture et du pat­ri­moine à Saint-Flour, Isabelle Joly, archi­tecte du pat­ri­moine, Tom Dutheil, étu­di­ant en Mas­ter Pat­ri­moine à l’Université Bor­deaux Montaigne.

 

Le pre­mier jour de cette mis­sion a con­sisté en la présen­ta­tion de la ville d’Elbasan et de son pat­ri­moine (his­toire, con­texte, organ­i­sa­tion urbaine) ain­si qu’en la vis­ite du cen­tre-ville et de la Kala, la citadelle. Les inter­ven­tions ont per­mis de mieux cern­er les enjeux et l’importance de la citadelle dans l’organisation de la ville.

 

Le deux­ième jour a été con­sacré à la présen­ta­tion des expéri­ences et out­ils français de médi­a­tion, d’urbanisme et de pro­tec­tion pat­ri­mo­ni­ale. En rela­tion avec les thé­ma­tiques évo­quées la veille, il s’agissait de présen­ter des pistes de réflex­ions et des out­ils au con­texte albanais et de la Ville d’Elbasan. Afin de déter­min­er un ou plusieurs îlots à enjeux dans la citadelle, une sec­onde vis­ite plus appro­fondie a per­mis de com­mencer à dessin­er une zone de tra­vail pilote.

 

Le troisième jour, une vis­ite détail­lée (bâti, espaces publics, jardins) des îlots iden­ti­fiés a per­mis de mieux com­pren­dre les enjeux locaux pour les deux groupes de tra­vail con­sti­tués, « médi­a­tion » et « urbanisme ».

 

Cette mis­sion a per­mis d’associer des urban­istes, archi­tectes et ani­ma­teurs du pat­ri­moine ain­si que des uni­ver­si­taires et représen­tants des col­lec­tiv­ités et de l’État afin qu’ils puissent :

  • Échang­er sur la régle­men­ta­tion d’urbanisme exis­tante en Alban­ie en vue d’une évolution
  • Partager des réflex­ions sur le devenir régle­men­taire de la zone de la citadelle retenue comme ter­rain de tra­vail pour ce projet
  • Échang­er sur la médi­a­tion du patrimoine
  • Ini­ti­er des échanges universitaires