Faisant suite à la réu­nion du 7 juil­let 2015 et à la recherche de parte­naires de Sites & Cités remar­quables, qui s’est posi­tion­née comme chef de file du pro­jet européen, la réu­nion du 14 octo­bre 2015 a été organ­isée en pré­pa­ra­tion de la réponse à l’appel à projets.

Elle a réu­ni les parte­naires suivants :

- Aggloméra­tion Sud Pays Basque
- Ville de Pau
- Pays d’art et d’histoire des Val­lées d’Aure et du Louron
- Pays d’art et d’histoire des Pyrénées béarnaises
- Pays d’art et d’histoire des Val­lées catalanes
- Région Midi-Pyrénées
- Direc­tion régionale des affaires cul­turelles Midi-Pyrénées
- Com­mis­sari­at du Mas­sif des Pyrénées
- Insti­tut d’études poli­tiques de Toulouse
- Syn­di­cat Mixte du Grand Site Canigou
- Obser­va­toire Ter­ri­to­r­i­al de Navarre
- Comar­ca de Sobrarbe
- Comar­ca de Somon­tano de Barbastro

Le pro­jet TRANSPAT a ain­si pu être définir entre les dif­férents parte­naires dans les meilleurs délais, compte tenu de la clô­ture de l’appel à pro­jets le 10 novem­bre 2015.

Ce pro­jet rassem­ble les parte­naires et ter­ri­toires suivants :

  •  Parte­naires français : PAH des Pyrénées Béar­nais­es, des Val­lées d’Aure et du Louron, le PAH trans­frontal­ier des Val­lées cata­lanes du Tech et du Ter, les VAH de Pau et de St Jean de Luz-Ciboure (Aggloméra­tion Sud Pays Basque, Syn­di­cat de la Baie Saint-Jean de Luz Ciboure) ain­si que le Grand Site Canigó.
  • Parte­naires espag­nols : Obser­va­toire Ter­ri­to­r­i­al de Navarre, les Comar­cas de Sobrarbe et de Somon­tano de Bar­bas­tro (Aragon).
  • Parte­naires asso­ciés : Gou­verne­ment d’Aragon, l’Association des Villes et Vil­lages médié­vaux d’Espagne, le Com­mis­sari­at du Mas­sif des Pyrénées, le Con­seil région­al Midi-Pyrénées, la DRAC Midi-Pyrénées, les CAUE des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées Ori­en­tales ain­si que l’Association Pat­ri­moine Hautes Pyrénées.

Représen­tant toutes les régions admin­is­tra­tives français­es et espag­noles trans­frontal­ières, le pro­jet TRANSPAT a pour objec­tif d’améliorer la cohérence de la ges­tion et de la mise en valeur des pat­ri­moines par l’utilisation d’outils, de méth­odes et d’expériences con­jointes transfrontalières.