Contacts

Maire : André FIDELIN

Place de l’Hôtel de Ville
B.P. 238
29182 CONCARNEAU Cedex
Tél : 02 98 50 38 38
accueil@concarneau.fr
www.concarneau.fr

Élue réfé­rente :
Laëtitia BOIDIN, Adjointe au Maire, en charge de la Culture
laetitiaboidin@yahoo.fr

Professionnels réfé­rents :
Carole COSQUER, Animatrice de l’Architecture et du Patrimoine
carole.cosquer@concarneau.fr

Johanne PEREZ, Directrice de l’Action cultu­relle
johanne.perez@concarneau.fr

Ressources

Pas de res­sources actuel­le­ment.

En images

CONCARNEAU

Troisième ville du Finistère, Concarneau est avant tout un port. Longtemps, liée à l’activité halieu­tique, l’économie de Concarneau se diver­si­fie. Aujourd’hui, la pêche, l’activité de construc­tion et de répa­ra­tion navale sont au coeur du déve­lop­pe­ment éco­no­mique de la zone por­tuaire.

L’histoire en bref

Le nom de Concarneau vient du bre­ton « Konk-Kerne ». « Konk » signi­fie « baie ou anse ». Situés en fond de baie, la ville de Concarneau et son port se trouvent donc abri­tés de la houle et des vents domi­nants. À l’o­ri­gine, le port de pêche se situait à l’emplacement de l’ac­tuel port de plai­sance.
La pre­mière men­tion de Concarneau appa­raît en 1050 dans le car­tu­laire de l’ab­baye de Landévennec qui recense les pos­ses­sions de ce monas­tère. Fortifiée dès le XIIIème siècle, la ville ne ces­se­ra d’évoluer. Les XVème et XVIème siècles marquent l’apogée de la place forte. L’armée est res­tée pré­sente dans la ville jusque la fin du XIXème siècle. Les for­ti­fi­ca­tions, mili­tai­re­ment obso­lètes, sont ven­dues à la ville de
Concarneau par petits tron­çons. Vers 1900, la ville désire récu­pé­rer les pierres pour construire des quais. La pré­sence d’une colo­nie d’ar­tistes peintres, arguant de la valeur esthé­tique et his­to­rique de la Ville
Close, a per­mis d’empêcher cette vente et d’obtenir le clas­se­ment des for­ti­fi­ca­tions au titre des Monuments Historiques.
Au cours du XIXème siècle, dans un contexte de flo­rai­son éco­no­mique liée à la pêche fraîche, Concarneau sort de ses for­ti­fi­ca­tions et s’étend dans les fau­bourgs où se construisent de nom­breuses conser­ve­ries de pois­sons. Concarneau fusionne avec la com­mune voi­sine de Beuzec-Conq en 1945 et de Lanriec en 1959.

Politique patrimoniale, label, procédures et outils

Concarneau pré­sente la par­ti­cu­la­ri­té de voir se déve­lop­per une zone indus­trielle por­tuaire à proxi­mi­té immé­diate d’un Monument Historique : la Ville-Close. Cette situa­tion implique une col­la­bo­ra­tion entre les indus­triels, la Ville et les ser­vices de l’État pour faci­li­ter le déve­lop­pe­ment de cette zone tout en main­te­nant la qua­li­té archi­tec­tu­rale du site.

OUTILS DE PROTECTION ET DE GESTION DU PATRIMOINE

Forte de son his­toire et de la richesse de son patri­moine, Concarneau décide de pro­té­ger une par­tie de la ville, dont le port, par une ZPPAUP dès 1992. Elle obtient le label Ville d’Art et d’Histoire en 2002.
La ZPPAUP de Concarneau pro­tège la Ville-Close, le port et la bor­dure lit­to­rale de la com­mune. 2018 marque le début de l’étude pour la créa­tion d’une AVAP qui aura pour objec­tif d’actualiser les règles et le péri­mètre de pro­tec­tion.

En tant que ville lit­to­rale, Concarneau est sou­mise à la La loi lit­to­ral, bien que ce ne soit pas en tant que tel, notre outil. La ZPPAUP est arti­cu­lée avec notre PLU actuel (datant du 12 octobre 2007) qui en fait réfé­rence.

PROJETS URBAINS

  • Projet d’aménagement du quar­tier de la Gare : créa­tion de 230 loge­ments (col­lec­tifs, indi­vi­duels, loca­tifs social et acces­sion), com­merces, ser­vices et voies pié­tonnes en liai­son avec le centre ville.
  • Révision du PLU pres­crite par déli­bé­ra­tion du Conseil Municipal du 3 novembre 2016.

PROGRAMME D’ACTIONS LIÉS AU CADRE DE VIE ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21, voté à l’u­na­ni­mi­té par le Conseil muni­ci­pal du 18 mai 2017, a été pré­sen­té par Monsieur le Maire comme la feuille de route à suivre pour les com­mis­sions et ser­vices muni­ci­paux.
Projet trans­ver­sal, il vise à orien­ter le fonc­tion­ne­ment de Concarneau sur le déve­lop­pe­ment durable tant sur la dimen­sion opé­ra­tion­nelle (nature et évo­lu­tion des actions mises en œuvre) que sur la dimen­sion humaine en recher­chant une évo­lu­tion dans la conduite des pro­jets, la coopé­ra­tion interne et l’ac­com­pa­gne­ment au chan­ge­ment (com­por­te­ment, méthode, com­mu­ni­ca­tion, outils etc …).
Après deux ans de démarche, l’Agenda 21 local se veut un pro­jet concer­té pour faire de Concarneau :

  • Un ter­ri­toire mari­time, dyna­mique et soli­daire s’ap­puyant sur les res­sources locales
  • Un ter­ri­toire d’é­qui­libres : entre acti­vi­té tou­ris­tique et attrac­ti­vi­té à l’an­née, pour toutes les géné­ra­tions
  • Un ter­ri­toire d’in­no­va­tions : éco­no­mique, édu­ca­tive, sociale, cultu­relle

L’agenda 21 local est un socle com­mun et un pro­gramme d’ac­tions éco­lo­gi­que­ment, éco­no­mi­que­ment et socia­le­ment res­pon­sables pour la ville qui s’ap­puie sur 4 enjeux :

  • Faire entrer le ter­ri­toire concar­nois dans la tran­si­tion éner­gé­tique et la crois­sance verte,
  • Mettre en oeuvre un pro­jet de déve­lop­pe­ment humain pour une ville vivante, accueillante et soli­daire,
  • Préserver la mosaïque des espaces natu­rels et des pay­sages concar­nois et conte­nir l’étalement urbain,
  • Développer les condi­tions d’une éco­no­mie sou­te­nable pour main­te­nir et créer de l’emploi,

Ce pre­mier agen­da 21 court sur la période juin 2017 /​ juin 2020.

L’Agenda 21 local étant un pro­jet de ter­ri­toire par­ti­ci­pa­tif … les pre­miers béné­fi­ciaires sont les habi­tants et les forces vives de la Ville de Concarneau (élus, agents, acteurs éco­no­miques, acteurs asso­cia­tifs,
ins­ti­tu­tions, etc …). La Ville peut déjà s’ap­puyer sur le réseau d’ha­bi­tants et d’as­so­cia­tions /​ acteurs locaux qui ont par­ti­ci­pé et se sont impli­qués lors de la phase d’é­la­bo­ra­tion de l’Agenda 21 (Atelier citoyen,
concer­ta­tion numé­rique,…) et la réa­li­sa­tion des chan­tiers d’ex­pé­ri­men­ta­tion Agenda 21 (sché­ma vélo par­ti­ci­pa­tif, bra­de­rie vin­tage muni­ci­pale, faîtes en famille …).

PROGRAMME D’ACTION SPÉCIFIQUE POUR LE BÂTI ANCIEN ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’Agenda 21 vise un objec­tif de réduc­tion des consom­ma­tions éner­gé­tiques com­mu­nales de 35 % (patri­moine bâti, éclai­rage public, fonc­tion­ne­ment des ser­vices)
A ce titre, L’Agenda 21 pré­voit la réa­li­sa­tion d’un audit sur l’en­semble du patri­moine asso­ciant à la fois le tech­nique (fluides et concep­tion) et l’u­sage (occu­pants, conven­tion, besoins,optimisation de
fonc­tion­ne­ment). Le résul­tat atten­du est un pro­gramme d’ac­tions sur la conser­va­tion ou non de cer­tains bâti­ments, les orien­ta­tions de mutua­li­sa­tion selon les usages et occu­pants, un pro­gramme de tra­vaux de réno­va­tion éner­gé­tique.
Pour le bâti ancien géré par la Ville : Travaux sur Tiliz, le Pôle nau­tique, la ferme du Moros, la Ville-Close.

OUTILS OPÉRATIONNELS

Ces opé­ra­tions sont menées au niveau de l’agglomération.

INVENTAIRES

2015 : Schéma vélo par­ti­ci­pa­tif avec inven­taire de linéaires cyclables sur sec­teurs à enjeux
À venir : Atlas de la bio­di­ver­si­té com­mu­nale et inven­taire et jalon­ne­ment temps des che­mi­ne­ments pié­tons en centre ville.

PUBLICATIONS

Éditions chartées Villes d’Art et d’Histoire :

  • Laissez-vous conter les for­ti­fi­ca­tions
  • Au fil de la Ville. Laissez-vous conter Concarneau
  • Focus. La Ville-Close, une île for­ti­fiée
  • Laissez-vous conter Kérandon

Ouvrages édi­tés par la Ville :

  • Les for­ti­fi­ca­tions de Concarneau. Thierry RIBOUCHON. Éditions du Palémon. 2005
  • Concarneau et l’univers de Georges Simenon. Jean-Paul Ollivier. Éditions du Palémon. 2006
  • Retour de Mer. Dir. Sophie LECOMTE. Éditions Locus Solus. 2016

Revues édi­tées par la Ville en par­te­na­riat :

  • Connaissance des Arts. De Concarneau à Pont-Aven. (Partenariat avec Musée de Pont-Aven/ Concarneau Cornouaille Agglomération)
  • Cap sur Concarneau. Éditions La Petite Boîte (par­te­na­riat avec Musée de la Pêche- Concarneau Cornouaille Agglomération et le Marinarium- MNHN)

MAISON/​ BOUTIQUE DU PATRIMOINE

La Maison du Patrimoine est située à l’entrée Ouest de la Ville-Close dans la Tour du Gouverneur et le Logis du Major. Ouverte d’avril à novembre, elle accueille les expo­si­tions tem­po­raires créées par le
Service patri­moine et les ate­liers 6–12 ans, sco­laires et dédiés aux familles. C’est le point de départ pri­vi­lé­gié des visites-confé­rences et de l’accès aux for­ti­fi­ca­tions.
L’accueil pro­pose aus­si un espace bou­tique où sont ven­dus les ouvrages, les cartes pos­tales et les affiches édi­tés par la Ville.

CHARTES

  • Pour les enseignes : Il existe un Règlement Local de Publicités
  • Pour les devan­tures com­mer­ciales : Il existe un Règlement Local de Publicités
  • Pour l’oc­cu­pa­tion du domaine public : Il existe un Règlement Local de Publicités
  • Pour la publi­ci­té : Il existe un Règlement Local de Publicités

AUTRES LABELS”

  • Station clas­sée tou­risme
  • Station Thalasso Bretagne
  • Ville fleu­rie – 3 fleurs

Valorisation et animation de l’architecture et du patrimoine

Tout au long de l’année, le ser­vice patri­moine pro­pose des visites-confé­rences, des ate­liers pour les enfants et les familles et des confé­rences sur dif­fé­rentes thé­ma­tiques. Cette pro­gram­ma­tion est éla­bo­rée en lien avec le Musée de la Pêche, le Marinarium et les ser­vices muni­ci­paux afin de pro­po­ser au public une offre diver­si­fiée pou­vant cor­res­pondre à toutes les attentes. Ainsi, l’histoire, les patri­moines mari­time, archi­tec­tu­ral et scien­ti­fique sont abor­dés. La fré­quence des visites, des confé­rences et des ate­liers est plus sou­te­nu pen­dant la sai­son tou­ris­tique (avril à novembre), mais le reste de l’année au moins deux actions sont pro­po­sées par mois à un public plus spé­ci­fi­que­ment concar­nois.

PROJET D’EXTENSION DU LABEL VILLE D’ART ET D’HISTOIRE EN PAYS D’ART ET D’HISTOIRE

Le pro­jet est en cours de dis­cus­sion avec les ins­tances de l’agglomération.

PROJET DE CIAP ?

  • Le pro­jet de CIAP sera pro­po­sé lors du renou­vel­le­ment de la conven­tion avec le Ministère.

PROJET DE VALORISATION DU PATRIMOINE PAR LE NUMÉRIQUE

  • Un par­cours de décou­verte du patri­moine mari­time de la Ville est acces­sible par QR Code.

EXPOSITIONS

Chaque année le ser­vice patri­moine conçoit une expo­si­tion tem­po­raire en lien avec l’actualité du ter­ri­toire. De plus, les par­cours péda­go­giques réa­li­sés auprès des classes de la ville de Concarneau donnent aus­si lieu à des expo­si­tions des tra­vaux d’élèves.

TOURISME PATRIMONIAL

La démarche de tou­risme cultu­rel à Concarneau revêt divers angles :

  • La pro­tec­tion et la mise en valeur du patri­moine bâti comme par exemple la réno­va­tion de la Tour du Maure qui a per­mis notam­ment de pour­suivre la conti­nui­té du che­min de ronde sur les for­ti­fi­ca­tions de la ville close,
  • L’animation du patri­moine de la ville par l’or­ga­ni­sa­tion de visites gui­dées géné­rales, thé­ma­tiques, ou spec­tacles
  • L’animation cultu­relle de la ville par l’or­ga­ni­sa­tion de concerts (car­ré des lar­rons…) et le sou­tien aux asso­cia­tions (Livre et mer, Chien Jaune, Filets Bleus…), le biblio­bus sur les plages…
  • La col­la­bo­ra­tion avec les struc­tures muséales (Musée de la pêche, Marinarium)

CONVENTION AVEC L’OFFICE DE TOURISME

La com­pé­tence a été trans­fé­rée à l’ag­glo­mé­ra­tion au 1er jan­vier 2017, le ser­vice patri­moine a une conven­tion de par­te­na­riat pour la ges­tion des visites de groupes et le centre des arts pour la billet­te­rie.

PROGRAMME

Concarneau fait par­tie de la Destination Quimper Cornouaille de la Région Bretagne. Elle est sta­tion tha­las­so et sta­tion de tou­risme.

Coopération internationale

PARTENAIRES

  • Penzance – Grande-Bretagne
  • Bielfeld Senne – Allemagne
  • Mbour — Sénégal

EXPÉRIENCE PILOTE

Aucune expé­rience à affi­cher pour le moment.