LE PAYSAGE : un outil fédérateur pour construire un projet urbain et patrimonial partagé

Le paysage est une notion riche et évolutive. Il recouvre de nombreuses représentations qui diffèrent selon nos sensibilités, notre culture, notre point de vue et notre attachement au territoire. La loi Biodiversité, promulguée en août 2016, donne une définition officielle au paysage, telle qu’inscrite dans la Convention européenne du paysage de 2000 : « le paysage désigne une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations », Article 1 de la Convention européenne du paysage, 2000.

Cette définition révèle le rôle important que jouent les aspirations des habitants dans la construction du paysage. Et c’est parce qu’il se construit à partir de cette dimension sociale que le paysage peut apparaître comme un élément fédérateur dans la construction d’un projet de territoire.

 

Le rôle du paysage dans la recomposition territoriale

A l’heure où les territoires s’élargissent et où l’intercommunalité s’affirme dans la réalisation des documents de planification, le paysage est un lien fort entre les territoires, au-delà des limites administratives de chaque commune.

Que ce soit à l’échelle des SCoT ou aujourd’hui des PLUi, l’enjeu est de permettre la construction d’un projet commun entre l’ensemble des acteurs du territoire et d’offrir un cadre de vie de qualité. La prise en compte du paysage dans les réflexions et l’élaboration des documents d’urbanisme permet de répondre à cet enjeu.

L’importance du paysage urbain pour les espaces protégés

Au-delà de sa dimension globale, la notion de paysage est aussi très présente dans la gestion des espaces protégés et des centres anciens. Ils sont les véritables symboles et marqueurs de ce que l’on qualifie comme « paysage urbain ». Alors qu’historiquement la protection du patrimoine dans ces quartiers était réfléchie à l’échelle du bâtiment, aujourd’hui la cohérence d’un ensemble urbain et la qualité des espaces publics sont autant d’éléments pris en compte dans les documents de gestion de ces espaces patrimoniaux.

Les entrées de ville et la reconquête des franges urbaines

Enfin, aborder la notion de paysage pour nos villes c’est aussi requestionner la relation entre la ville et la campagne et notamment les espaces de franges urbaines et d’entrées de villes. Ces paysages qui aujourd’hui marquent les portes d’entrées des centres anciens, une première vitrine des cœurs de ville, sont pourtant dégradés et dévalorisés par des alignements sans cohérence de « boîtes à chaussures » ou panneaux publicitaires. Il est primordial de repenser et requalifier ces paysages afin de créer des continuités de qualité entre la ville et la campagne.

Le paysage est ainsi un composant essentiel à la fabrique des territoires. Il est important d’affirmer que c’est du patrimoine et qu’il contribue à la qualité de vie des habitants. Sites & Cités remarquables de France rassemble des villes et des territoires qui gèrent et valorisent non seulement des espaces construits mais aussi des espaces paysagers.

Le groupe de travail Paysage, présidé par Jean-Paul Brin, Adjoint au maire de Pau, réunit depuis 2010 de nombreux acteurs experts dans ce domaine : représentants de collectivités, architectes, urbanistes, paysagistes, conservateurs, médiateurs.

Soutenu par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, ce groupe de travail a pour objectif de favoriser les échanges autour de la notion de paysage en croisant des expériences et des projets menés au sein des collectivités membres. Ce travail se décline avec des ateliers, journées de formation et séminaires autour de diverses thématiques telles que la médiation et la participation, le paysage dans le projet urbain, ou encore la requalification des paysages.

Dans le cadre de ce partenariat, l’Association est membre du comité de pilotage national sur la relance des politiques paysagères.

En partenariat avec Patrimoine Environnement, Sites & Cités remarquables de France co-organise le concours national des entrées de villes et de reconquête des franges urbaines.