De nombreuses personnalités, élus et experts, interviennent lors du congrès national à Figeac les 16 et 17 mai 2019.

Retrouvez ici les premiers noms de nos intervenants ainsi que leurs biographies.

Cliquez sur une initiale pour accéder directement au premier paragraphe concerné :

Jean ATTALI, Professeur émérite à l’ENSA Paris-Malaquais

Professeur émérite à l’ENSA Paris-Malaquais, Jean ATTALI a consacré l’essentiel de son enseignement aux mutations de la ville et des grandes aires urbaines contemporaines. Il prépare l’édition d’un Atlas mondial des villes, initialement réalisé sur plate-forme numérique dans le cadre du séminaire de recherche qu’il a dirigé de 2007 à 2016. Jean ATTALI a publié notamment : Le plan et le détail. Une philosophie de l’architecture et de la ville, Nîmes, éd. J. Chambon, 2001 ; Retours de mer, Paris, éd. Dilecta, 2014 ; Elements Europa. Conseil européen et Conseil de l’Union européenne (avec Ph. Samyn, architecte et ingénieur), Bruxelles, éd. Racine, 2016 ; Pau 2030, Un atlas pour demain, Paris, éd. Dilecta, 2017.

Lors de ce congrès, Jean ATTALI interviendra à l’occasion de l’atelier “Le Paysage, quelle place à l’orée des zones urbaines ?” du jeudi 16 mai.

Antoine AUDI, Maire de Périgueux, 1er Vice-Président du Grand Périgueux et Conseiller Régional de Nouvelle Aquitaine

Après avoir été fonctionnaire à l’Éducation nationale, Antoine AUDI est à la fois homme d’affaires à travers sa fonction de Directeur Général de Capgemini Institut, mais également maire de la Ville de Périgueux et vice-président de son intercommunalité depuis 2014, ainsi que Conseiller Régional de Nouvelle Aquitaine depuis 2016. Antoine AUDI a occupé plusieurs autres fonctions politiques, notamment Chef de Cabinet de Bernard LAPORTE, Secrétaire d’Etat à la Jeunesse et aux Sports de 2007 à 2009, et a été Directeur-fondateur du Centre National de Rugby de Marcoussis pour la Fédération Française de Rugby de 2000 à 2007.

Lors de ce congrès, Antoine AUDI interviendra à l’occasion de la conférence “Patrimoine et tourisme : de nouveaux enjeux ? Quelles orientations pour un tourisme durable vecteur de développement équilibré des territoires ?” le vendredi 17 mai.

Brigitte BARIOL-MATHAIS, Déléguée Générale de la Fédération Nationale des Agences d'Urbanisme (FNAU)

Brigitte BARIOL-MATHAIS est Déléguée Générale de la Fédération Nationale des Agences d’urbanisme (FNAU), outils d’ingénierie partenariaux qui travaillent aux cotés des collectivités sur les politiques urbaines. La FNAU est un réseau d’élus et un réseau de coopérations entre professionnels. La FNAU prend part aux débats sur la ville et réalise de nombreuses publications. Elle intervient à l’international. Architecte Urbaniste en Chef de l’Etat, diplômée en architecture et urbanisme, Brigitte BARIOL-MATHAIS, après avoir travaillé en libéral et dans les services de l’État, a dirigé l’Agence d’urbanisme de la région stéphanoise. Elle est également experte internationale : action européenne sur la Ville durable, groupes de travail de ONU Habitat sur la planification et l’Agenda urbain international.

Lors de ce congrès, Brigitte BARIOL-MATHAIS interviendra à l’occasion de l’atelier “L’urbanisme patrimonial : une ingénierie innovante pour toutes les collectivités ?” le jeudi 16 mai.

Annick BERTHAUD, Directrice de l’Urbanisme Règlementaire de Rodez Agglomération

Responsable d’un service urbanisme dans une commune de 8000 habitants en Ardèche pendant 5 ans de 2000 à 2005, Annick BERTHAUD est Directrice de l’urbanisme règlementaire à la communauté d’agglomération de Rodez, avec notamment en charge le service d’instruction des autorisations d’urbanisme et la gestion des évolutions du Plan Local d’Urbanisme intercommunal, depuis 2006. Cette fonction croisée, entre la rédaction des règles d’urbanisme, leur application et la concrétisation des constructions sur le terrain permet de se rendre compte que l’urbanisme contribue à l’évolution des paysages et que le règlement d’un PLU ne produit pas nécessairement des aménagements respectueux du contexte local.

Lors de ce congrès national, Annick BERTHAUD interviendra à l’occasion de l’atelier “Les Sites Patrimoniaux Remarquables : une ambition pour nos territoires.” le jeudi 16 mai.

Jean BLAISE, directeur général du Voyage à Nantes

En 1982, Jean BLAISE crée la Maison de la Culture de Nantes puis deux ans plus tard, le CRDC (Centre de Recherche pour le Développement Culturel), qui deviendra la scène nationale de Nantes. Il participe activement à l’épanouissement culturel de la ville, notamment en créant le festival Les Allumées puis le festival Fin de Siècle. Jean BLAISE initie par ailleurs de grandes manifestations en France et à l’étranger (Nuit Blanche parisienne, 2002 et 2005 ; Festival de Hué au Vietnam, 2000 et 2002). Enfin, au 1er janvier 2011, il crée Le Voyage à Nantes, société publique chargée de promouvoir la destination nantaise dont il est aujourd’hui encore le Directeur général.

Lors de ce congrès, Jean BLAISE interviendra à l’occasion de la conférence “Patrimoine et tourisme : de nouveaux enjeux ? Quelles orientations pour un tourisme durable vecteur de développement équilibré des territoires ?” du vendredi 17 mai.

Gérard DUCLOS, Maire de Lectoure, Trésorier de Sites & Cités et Membre de la Commission Nationale Patrimoine et Architecture

Gérard DUCLOS est médecin, Maire de Lectoure depuis le 10 février 2000, Trésorier de Sites et Cités, et Membre de la Commission Nationale Patrimoine et Architecture.

Lors de ce congrès, Gérard DUCLOS interviendra à l’occasion de la conférence inaugurale : “Le patrimoine architectural et urbain : quels atouts pour la revitalisation des centres anciens ?” le jeudi 16 mai.

Jean-François ESCAPIL-INCHAUSPE, Responsable développement Massif Central chez EDF Hydro

Jean-François ESCAPIL-INCHAUSPE s’investit depuis plus de 25 ans, au sein du Groupe EDF, dans la construction partenariale de projets de territoire en lien avec les patrimoines. Au Pays Basque, où il a participé à la création de la résidence d’artistes du Domaine d’Abbadia, dans le cadre du mécénat entre la Fondation EDF et le Conservatoire du littoral. Dans les Yvelines, où il pilotait, pour le compte du distributeur d’électricité,  la relation avec les collectivités locales, dont celle avec la ville de Versailles et l’Etablissement Public du Château. A Toulouse, où Jean-François ESCAPIL-INCHAUSPE a œuvré à la rénovation et à la stratégie de développement de l’espace EDF Bazacle. Dans les vallées du Massif Central, où il développe actuellement, au sein d’EDF Hydro, d’ambitieux programmes de valorisation du patrimoine industriel hydroélectrique et d’offres touristiques autour des grands lacs de barrages. Il a initié le partenariat entre EDF et l’Association Nationale des Villes et Pays Art et Histoire, en 2013.

Lors de ce congrès, Jean-François ESCAPIL-INCHAUSPE interviendra à l’occasion de l’atelier-fablab “Vers une nouvelle fabrique des partenariats autour des patrimoines ?” du jeudi 16 mai.

Jean-René ETCHEGARAY, Maire de Bayonne et Président de la Communauté d'Agglomération Pays Basque

Docteur en droit et diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Bordeaux, Jean-René ETCHEGARAY est Maire de Bayonne depuis 2014. Avocat honoraire et ancien Bâtonnier de l’Ordre des Avocats, Jean-René ETCHEGARAY a commencé son parcours politique comme adjoint à Briscous (Pyrénées-Atlantiques), avant d’être nommé, en 1995, adjoint à l’urbanisme de la Ville de Bayonne. Il est également Président de la Communauté d’Agglomération Pays Basque depuis sa création, le 1er janvier 2017.

Lors de ce congrès, Jean-René ETCHEGARAY interviendra à l’occasion de la conférence “La revitalisation des quartiers anciens pour un aménagement durable du territoire” du jeudi 16 mai.

Emmanuel ETIENNE, Sous-directeur des monuments historiques et des espaces protégés de la Direction Générale du Patrimoine

Architecte urbaniste en chef de l’État, Emmanuel ETIENNE est sous-directeur des monuments historique et des espaces protégés depuis 2015. Architecte du patrimoine diplômé de l’École de Chaillot, il a travaillé dans l’agence d’un architecte en chef des monuments historiques, puis il est devenu architecte urbaniste de l’État en 2003. Il a été architecte des Bâtiments de France et chef du service départemental de l’architecture et du patrimoine de la Meuse puis de la Moselle entre 2004 et 2009, puis il a été conservateur architecte urbaniste de l’État au Centre des monuments nationaux. Il enseigne parallèlement à l’Institut national du patrimoine, à l’École nationale des Ponts-et-Chaussées, à l’École de Chaillot et à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy.

Lors de ce congrès, Emmanuel ETIENNE interviendra à l’occasion de l’atelier “Les nouveaux Sites Patrimoniaux Remarquables : une ambition pour nos territoires.” du jeudi 16 mai.

Patrick GEROUDET, Adjoint au Maire de Chartres en charge de la promotion de la ville, du tourisme et du patrimoine, Vice-Président de Sites & Cités et de Cités Unies France

Patrick GÉROUDET, après ses études à l’institut d’études politiques de Paris et à la Sorbonne en Histoire des relations internationales contemporaines, s’installe agriculteur à St Germain-le-Gaillard en Eure-et-Loir. Élu depuis 1989 à St Germain-le-Gaillard puis à Chartres, il est depuis 2008 Adjoint au Maire de Chartres en charge de la promotion de la ville, du tourisme et du patrimoine, Conseiller de Chartres Métropole et Président de Chartres International. Patrick GÉROUDET est très engagé dans la coopération décentralisée dans les domaines du patrimoine et du tourisme en qualité de Vice-Président de deux réseaux de collectivités territoriales, Sites et Cités remarquables de France et Cités Unies France.

Lors de ce congrès, Patrick GÉROUDET interviendra à l’occasion de l’atelier “À travers le patrimoine, comment les villes et territoires sont-ils acteurs de la diplomatie ?” du jeudi 16 mai.

Élodie HÉBERLÉ, ingénieur, responsable "Performance énergétique des bâtiments" au groupe Bâtiment du Cerema Est

Élodie HÉBERLÉ est ingénieur, titulaire d’un master 2 en bâtiment, responsable d’activités “Performance énergétique des bâtiments” au groupe Bâtiment du Cerema Est. Elle est reconnue experte dans son domaine par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Elle travaille depuis 2009 sur la question des transferts hygrothermiques et de la rénovation énergétique des bâtiments anciens. Élodie HÉBERLÉ a récemment piloté l’étude “Habitat ancien en Alsace : amélioration énergétique et conservation du patrimoine” (2015). Elle intervient actuellement dans deux projets PACTE portés par le Cerema Est, CREBA (« Centre de ressources pour la REhabilitation responsable du Bâti Ancien ») et OPERA (« Outils pour la Prise En compte des Risques hygrothermiques lors de réhabiliation de parois Anciennes »).

Lors de ce congrès, Élodie HÉBERLÉ interviendra à l’occasion de l’atelier “Patrimoines et développement durable : quelle réhabilitation responsable du bâti ancien ?” du jeudi 16 mai.

Diane JOY, Directrice du Patrimoine de Rodez Agglomération

Diane JOY est directrice du patrimoine de Rodez agglomération, après avoir été chargée d’étude pour le service de la connaissance du patrimoine de la Région Occitanie et responsable de la mission d’inventaire en Pays midi-Quercy (Tarn-et-Garonne).

Lors de ce congrès national, Diane JOY interviendra à l’occasion de l’atelier “Les Sites Patrimoniaux Remarquables : une ambition pour nos territoires.” le jeudi 16 mai.

Claire LAPEYRONIE, Maire de Pont-Saint-Esprit

Claire LAPEYRONIE est Maire de Pont-Saint-Esprit et Vice-présidente de la Communauté d’agglomération du Gard rhodanien. Après une prépa littéraire (Hypokhâgne-Khâgne), elle obtient son CAPES d’Anglais, et enseigne d’abord à Paris puis à Bagnols-sur-Cèze et enfin à Pont-Saint-Esprit depuis 2001 (collège George-Ville). Côté politique, elle est élue en 2011 sur la liste de Roger Castillon, et est nommée adjointe à la culture et au patrimoine. A nouveau élue en 2014, Claire LAPEYRONIE est nommée 1ère adjointe et prend les délégations affaires administratives, finances et communication. La même année, elle devient vice-présidente de la Communauté d’agglomération du Gard Rhodanien, déléguée à la culture et au sport, puis prend la délégation à l’environnement en 2017. En novembre 2018, elle est élue maire de Pont-Saint-Esprit à la suite de la démission pour raisons personnelles de Roger Castillon. Claire LAPEYRONIE siège également à la Commission nationale et à la Commission régionale du patrimoine et de l’architecture.

Lors de ce congrès, Claire LAYPEYRONIE interviendra à l’occasion de l’atelier “Les Sites Patrimoniaux Remarquables : une ambition pour nos territoires” du jeudi 16 mai.

Jean-Pierre LELEUX, Sénateur des Alpes-Maritimes

Jean-Pierre LELEUX est Sénateur des Alpes-Maritimes depuis 2008. Ingénieur de formation, il fut le Maire de Grasse de 1995 à 2014. Sous son mandat fut élaboré le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de la ville de Grasse. Membre de la Commission Culture du Sénat, il est rapporteur pour avis sur les sujets « Audiovisuel » et s’implique également dans les débats concernant le Patrimoine. Co-Rapporteur au Sénat, avec Françoise FERAT, de la loi « Liberté de Création, Architecture et Patrimoine » (LCAP), il a été successivement Président de la Commission Nationale des Secteurs Sauvegardés, succédant à Yves DAUGE, et Président de la Commission Nationale du Patrimoine et de l’Architecture, issue de la loi LCAP, fonction qu’il exerce depuis 2016.

Lors ce de congrès, Jean-Pierre LELEUX interviendra à l’occasion de l’atelier “Les nouveaux Sites Patrimoniaux Remarquables : une ambition pour nos territoires.”, le jeudi 16 mai.

Valérie MANCRET-TAYLOR, Directrice générale de l'Agence Nationale de l'Habitat

Valérie MANCRET-TAYLOR a été nommée directrice générale de l’Agence nationale de l’habitat le 8 janvier 2018. Architecte-urbaniste de l’Etat, elle est diplômée de l’Ecole d’architecture de Versailles et de la School of Architecture University of Illinois. Titulaire d’un Master en aménagement et urbanisme de l’Institut d’études politiques de Paris, elle fut architecte au sein de l’agence crée avec ses deux associés, puis maître d’ouvrage à l’OPAC de Paris. Déléguée départementale de l’Anah pour Paris, Valérie MANCRET-TAYLOR a occupé plusieurs postes à la région Ile-de-France de 2003 à 2014 : Responsable de la mission Schéma directeur puis directrice de la planification, de l’aménagement et des stratégies métropolitaines. Directrice générale de l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Ile- de-France (IAUF) en 2014, puis directrice adjointe de l’urbanisme de la Ville de Paris en 2016, elle rejoint le cabinet du ministre de la Cohésion des territoires en 2017 en tant que directrice adjointe.

Lors de ce congrès, Valérie MANCRET-TAYLOR interviendra lors d’une table ronde de la conférence “la revitalisation des quartiers anciens pour un aménagement durable du territoire” et présidera l’atelier “L’urbanisme patrimonial : une ingénierie innovante pour toutes les collectivités ?” le jeudi 16 mai.

Pierre MÉHAIGNERIE, Maire de Vitré

Maire de la ville de Vitré (18000 hts) depuis 1977, Président de la Communauté d’agglomération depuis 2002 (80000 hts), Pierre MÉHAIGNERIE a été député de 1973 à 2012 et plusieurs fois ministres entre 1977 et 1995 (Agriculture, équipement-logement-transport, justice). Il a été Président de la Commission des Finances et de la Commission des Affaires Sociales et Familiales. Il se définit comme « lucidement libéral, résolument social et profondément européen”. C’est un optimiste qui croit dans les atouts de son pays.

Pierre MÉHAIGNERIE est né le 4 mai 1939 à Balazé (Ille-et-Vilaine). C’est un homme attaché à ses racines paysannes, à son territoire, et qui s’inscrit dans une tradition familiale.

Ingénieur agronome, il a exercé en Tunisie (coopérant technique), a ensuite rejoint Bordeaux (Ingénieur des Eaux et Forêts) puis le Ministère de la Culture.

Il a été Président du Centre des Démocrates Sociaux (de 1982 à 1994). Il est très attaché à l’égalité des chances et en fait un de ses combats politiques.

Européen convaincu, ouvert sur le monde, il a su s’inspirer des bonnes pratiques réalisées ailleurs qu’en France. Il est décrit comme étant un entrepreneur, un bâtisseur, un visionnaire, qui a su adapter et faire évoluer le territoire dont il est élu. Un de ses leitmotiv, titre de son livre “les clés de l’avenir sont en nous-mêmes”.

Lors de ce congrès, Pierre MÉHAIGNERIE interviendra à l’occasion de la conférence “La revitalisation des quartiers anciens pour un aménagement durable du territoire” le jeudi 16 mai.

Christine MORO, Ambassadeur, Déléguée pour l’action extérieure des collectivités territoriales

Titulaire d’une maîtrise de droit, d’une licence de lettres et certifiée de l’université de Cambridge, l’ambassadeur Christine MORO est entrée au Quai d’Orsay en 1979 et a occupé différents postes : vice-consule à Québec (1979-1982), deuxième secrétaire à Bucarest (1982-1985), à la direction Europe du ministère (1985-1988), à la direction des relations culturelles, scientifiques et techniques (1988-1991), première secrétaire à Londres, (1991-1994), puis à Bonn (1994-1996), deuxième conseillère au même poste (1996-1997), sous-directrice de l’Europe centrale et du Sud, puis de l’Europe centrale (1997-2001), consule générale de France à Naples (2001-2005), à l’Inspection générale (2005), directrice adjointe de la Coopération européenne (2005-2007), consule générale à Istanbul (2007-2009), puis mise à disposition du Conseil supérieur de la formation et de la recherche stratégique (2010-2011). Christine MORO a été ensuite ambassadeur en Albanie (2011-2014), puis en Serbie (2014-2017), avant d’être nommée à la tête de la délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT) au sein de la direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (DGM) du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE).

Lors de ce congrès, Christine MORO interviendra à l’occasion de l’atelier “À travers le patrimoine, comment les villes et territoires sont-ils acteurs de la diplomatie ?” du jeudi 16 mai.

Houda ODEIMI, Responsable du développement et de la coordination de Cités Unies Liban/Bureau Techniques des Villes Libanaises

Houda ODEIMI est responsable du développement et de la coordination de Cités Unies Liban/Bureau Technique des Villes Libanaises depuis 2008. Dans le cadre de ce réseau de villes libanaises membres de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU),  elle est en charge du développement des partenariats de coopération entre collectivités locales françaises et libanaises, de la conception et de la rédaction de projets de développement local.

Une part importante des projets concerne le renforcement des capacités des municipalités libanaises à travers des actions de sensibilisation et de formation, au Liban ou en France, des élus locaux et des techniciens municipaux. Les municipalités libanaises sont riches d’un patrimoine important et, pour cela, la thématique de la protection et de la valorisation du patrimoine est un volet important de l’activité qui bénéficie de l’appui et de l’expertise de Sites et Cités Remarquables de France.

Lors de ce congrès, Houda ODEIMI interviendra à l’occasion de l’atelier “À travers le patrimoine, comment les villes et territoires sont-ils acteurs de la diplomatie ?” du jeudi 16 mai.

Isabelle PAILLARD, Chef de Pôle Valorisation du Patrimoine chez EDF

Isabelle PAILLARD est chef de projet Valorisation du Patrimoine chez EDF et notamment d’Odyss Elec. Afin de partager l’histoire de l’électricité, EDF invite le public à découvrir les sites emblématiques de et atypiques de son patrimoine industriel avec une programmation artistique et culturelle inédite, baptisée Odyss Elec. Dotés d’une architecture singulière, témoins de grands défis techniques et humains, ils racontent à leur manière la fabuleuse histoire de l’électricité. Cette programmation artistique et culturelle s’inscrit dans une logique historique de partenariat avec les professionnels du patrimoine, de la culture et du tourisme industriel. Mais aussi avec des artistes locaux ou internationaux qui depuis toujours subliment ces ouvrages hors normes. Émotion et pédagogie sont au cœur de la programmation Odyss Elec qui invite le public à un dialogue entre Art, Histoire et Industrie dans le réseau des sites emblématiques du patrimoine industriel d’EDF.

Lors de ce congrès, Isabelle PAILLARD interviendra à l’occasion de l’atelier-fablab “Vers une nouvelle fabrique des partenariats autour des patrimoines ?” du jeudi 16 mai.

Jean-Michel PITOUN, promoteur chez le Nouveau Patrimoine

Originaire de Pau, Jean-Michel PITOUN rejoint Bayonne en 1981 pour intégrer une agence immobilière.

A partir de 1988, il fait élaborer, puis réaliser, en étroit partenariat avec la Ville de Bayonne un projet de réhabilitation, globale dans le Secteur Sauvegardé, comprenant la réalisation du 1er grand curetage (démolition de bâti et création d’une cour intérieure). C’est aussi l’occasion de la création de la 1ere AFUL (association foncière urbaine  libre) à Bayonne et le 1er montage financier à levier fiscal Malraux.

Jean-Michel PITOUN participe à partir de 1990 au montage et à la réalisation de la plupart des opérations de réhabilitation / requalification  que connaitra Bayonne dans les années 1990/2000. À partir de 2005, il se partage entre Bayonne et Bordeaux où il interviendra à plusieurs reprises en partenariat avec la SEM (société d’économie mixte) InCité.

Lors de ce congrès, Jean-Michel PITOUN interviendra à l’occasion de la conférence “La revitalisation des quartiers anciens pour un aménagement durable du territoire” du jeudi 16 mai.

Patrick VASSALLO, Conseiller territorial délégué du territoire de Plaine Commune

Maire-adjoint de Saint-Denis où il est élu depuis 2001 et conseiller territorial de Plaine Commune délégué au tourisme et aux savoir-faire, Patrick VASSALLO exerce diverses responsabilités dans le domaine du patrimoine : président de Franciade, le goût de la connaissance, association créée il y a près de 20 ans pour produire et valoriser des produits dérivés de l’archéologie et du patrimoine,  membre de la CNPTU, il est un défenseur actif et de longue date du remontage de la flèche de la basilique de Saint-Denis. Adepte de la convention de faro, Patrick VASSALLO est un défenseur acharné des droits culturels et de l’appropriation la plus « populaire » possible des questions patrimoniales. Militant de l’Économie Sociale et Solidaire, il est très attaché à la construction d’écosystème locaux alliant valorisation touristique et patrimoniale, modèle économique et réussite sociale.

Lors de ce congrès, Patrick VASSALLO interviendra à l’occasion de l’atelier-fablab “Vers une nouvelle fabrique des partenariats autour des patrimoines ?” du jeudi 16 mai.