Ressources

couv-guide-arbre

↑ Cliquez sur l’im­age pour télécharg­er la publication

Paru­tion du guide “L’ar­bre, élé­ment de pat­ri­moine urbain”

Com­ment définir la pat­ri­mo­ni­al­ité de l’arbre ? Quelle place et quel rôle les arbres occu­pent-ils ? Com­ment organ­is­er leur pro­tec­tion et leur ges­tion dans des espaces urbains dens­es et sou­vent con­traints ? Ce guide des­tiné aux élus et pro­fes­sion­nels de la ville mais aus­si aux asso­ci­a­tions et habi­tants pro­pose des pistes de réflex­ion et des out­ils pour gér­er l’arbre comme élé­ment de pat­ri­moine. Il est issu des réflex­ions com­munes de plusieurs col­lec­tiv­ités adhérentes de Sites & Cités depuis 2012 au sein d’un groupe de tra­vail dédié.

L’ARBRE COMME ÉLÉMENT DU PATRIMOINE URBAIN

Depuis 2012 et à l’initiative de la Ville de Saintes, un groupe d’élus, de tech­ni­ciens et de spé­cial­istes du pat­ri­moine, de l’urbanisme, du paysage, de l’arbre et des espaces verts tra­vaille au sein de Sites & Cités remar­quables de France sur la thé­ma­tique de « l’arbre, élé­ment du pat­ri­moine urbain ».

Plusieurs représen­ta­tions de l’arbre sont pos­si­bles : mobili­er urbain, objet d’accompagnement de la trame urbaine, élé­ment du pat­ri­moine de la ville à part entière, etc.

Pour leur part, les col­lec­tiv­ités mem­bres de Sites & Cités remar­quables de France sont con­va­in­cues qu’au même titre que cer­tains bâti­ments, cer­tains arbres sont remar­quables et font pat­ri­moine, ils sont des mar­queurs de notre société et de son histoire.

Com­ment définir alors cette pat­ri­mo­ni­al­ité ? Quelle place et quel rôle ces arbres occu­pent-ils ? Quels liens entre­ti­en­nent-ils avec leur envi­ron­nement ? Com­ment organ­is­er leur pro­tec­tion, leur ges­tion et leur val­ori­sa­tion dans des espaces urbains dens­es et sou­vent contraints ?

Ce guide des­tiné à l’ensemble des élus et des pro­fes­sion­nels de la ville mais aus­si aux asso­ci­a­tions et habi­tants d’un ter­ri­toire pro­pose des pistes de réflex­ion et des out­ils pour définir cette patrimonialité.

Un ques­tion­naire asso­cié à un vadémécum intro­duit la démarche. Cet out­il pro­pose une analyse mul­ti­critères de l’arbre. Les approches envi­ron­nemen­tale, sociale, urbaine, anthro­pologique se croisent et per­me­t­tent d’évaluer la pat­ri­mo­ni­al­ité glob­ale d’un arbre ou d’un groupe­ment d’arbres via le spec­tre naturel, anthropique, cul­turel, sym­bol­ique, péd­a­gogique et paysager. Util­isé et partagé par une diver­sité d’acteurs, il sert de référen­tiel com­mun, dans le cas d’enjeux con­cen­trés autour des arbres étudiés.

À cet out­il d’aide à la déci­sion s’ajoute une sec­onde par­tie de con­seils. L’arbre revêt dif­férentes facettes, sa ges­tion doit con­sid­ér­er cette plu­ral­ité. L’espèce, l’adéquation au milieu, la con­ti­nu­ité écologique, la cli­ma­tolo­gie mais égale­ment les tech­niques et coûts d’entretien sont autant de paramètres qu’il con­vient de pren­dre en compte de manière per­ti­nente, partagée et réfléchie.