PLAN ACTION CŒUR DE VILLE

Lors de la Con­férence nationale des ter­ri­toires du 14 décem­bre à Cahors, le Pre­mier Min­istre Edouard Philippe a annon­cé la mise en place du plan « Action coeur de ville » pour la durée du quin­quen­nat. Ce plan de revi­tal­i­sa­tion des cen­tres-villes « large­ment inspiré du rap­port Dauge » est à des­ti­na­tion des  villes  petites et moyennes, pôles de cen­tral­ité, sans seuil démo­graphique. Jacques Mézard, min­istre de la Cohé­sion des ter­ri­toires en a présen­té les détails à Rodez le 15 décem­bre. Le même jour le Pre­mier Min­istre était à Figeac pour échang­er sur les pat­ri­moines et la cul­ture avec Mar­tin MALVY et les élus figeacois.

Yves Dauge et Jean-Michel Gal­ley pour Sites et Cités ont ren­con­tré le 18 jan­vi­er 2018 le Min­istre Jacques Mézard et Julien Denor­mandie, Secré­taire d’État auprès du Min­istre de la Cohé­sion des Ter­ri­toires. Durant cet entre­tien ils ont notam­ment débat­tu sur la procé­dure présen­tée dans l’instruction qui a été envoyée à tous les préfets pour la mise en œuvre du plan.

Le gouvernement précise les conditions d’éligibilité au programme « Action cœur de ville »

A tra­vers une note d’instruction envoyée aux Préfets de région et de départe­ment le 10 jan­vi­er dernier, le gou­verne­ment a pré­cisé les con­di­tions d’identification des villes éli­gi­bles et les pre­mières ori­en­ta­tions de mise en œuvre du pro­gramme « Action coeur de ville ». Les pré­fec­tures ont jusqu’au 15 févri­er pour soumet­tre au min­istre de la Cohé­sion des ter­ri­toires une liste de villes éli­gi­bles au pro­gramme par région. Une grille d’analyse leur per­me­t­tra d’appuyer leur recense­ment. Comme évo­qué lors du lance­ment du pro­gramme, 3 pro­mo­tions de villes signeront des con­ven­tions sur 3 ans entre 2018 et 2020, en fonc­tion de l’état d’avancement de leur projet.

Le 25 jan­vi­er, Mar­tin Malvy et Marylise Ortiz par­tic­i­paient à la con­férence de con­sen­sus con­sacrée à « la revi­tal­i­sa­tion des cen­tres-villes des villes moyennes et les enjeux attachés à la cohé­sion des ter­ri­toires » dans le cadre de la pré­pa­ra­tion de la Loi sur le Loge­ment. Les effets de cette Loi con­cer­nent en effet large­ment les dis­po­si­tions évo­quées pour la revi­tal­i­sa­tion des ter­ri­toires, notam­ment pour l’habitat en cen­tre ancien. Ils ont remis une con­tri­bu­tion à télécharg­er en haut à gauche dans les ressources.

Depuis, Mon­sieur Jacques MEZNARD, Min­istre de la cohé­sion des ter­ri­toires, a annon­cé le 27 mars 2018 à Châteller­ault (Vienne), la liste des 222 villes retenues qui pour­ront béné­fici­er du Plan nation­al « Action cœur de ville ». Par­mi ces villes, 77 sont Sites & Cités remar­quables de France, les voici :

Alençon, Angoulême, Auch, Auril­lac, Autun, Aux­erre, Bar-le-Duc, Basse-Terre (Guade­loupe), Bas­tia, Bay­onne, Beau­vais, Berg­er­ac, Besançon, Béthune, Béziers, Blois, Bri­ançon, Cahors, Calais, Car­cas­sonne, Cas­tres-Maza­met, Cayenne (Guyane), Châlons-en-Cham­pagne, Chalon-sur-Saône, Cham­béry, Charleville-Méz­ières, Chartres, Châteller­ault, Chi­non, Cognac, Dax, Dreux, Éper­nay, Évreux, Fécamp, Figeac, Fonte­nay-le-Comte, Fougères, Grasse, Gueb­willer, La Flèche, Laon, Le-Puy-en-Velay, Limo­ges, Long­wy, Lori­ent, Lunéville, Mende, Mont­béliard, Mor­laix, Moulins, Nar­bonne, Nev­ers, Niort, Pau, Périgueux, Per­pig­nan, Pointe-a-Pitre / Les Abymes (Guade­loupe), Poitiers, Ram­bouil­let, Riom, Rochefort, Rodez, Saint-Brieuc, Saintes, Saint-Dié-des-Vos­ges, Saint-Lau­rent-du-Maroni (Guyane), Saint-Nazaire, Saumur, Sedan, Sen­lis, Sois­sons, Thiers, Troyes, Ville­franche de Rouer­gue, Vil­leneuve-sur-Lot, Vitré.