13 mil­lions de Français ont des dif­fi­cultés avec les usages numériques. Pour rap­procher le numérique du quo­ti­di­en de tous les Français, en par­ti­c­uli­er dans les ter­ri­toires les plus vul­nérables, l’Etat lance un pre­mier Appel à Man­i­fes­ta­tion d’In­térêt (AMI) à l’attention des col­lec­tiv­ités pour accueil­lir 4 000 con­seillers numériques financés pen­dant deux ans. Piloté par l’Agence nationale de la Cohé­sion des Ter­ri­toires (ANCT), ce dis­posi­tif est mis en œuvre par la Banque des Ter­ri­toires — groupe Caisse des dépôts. 

Le dispositif « conseiller numérique »

Dans le cadre du plan de relance, l’Etat mobilise 200 mil­lions d’euros pour ce dis­posi­tif per­me­t­tant à des struc­tures publiques, dans un pre­mier temps, de devenir struc­ture accueil­lante d’un ou plusieurs con­seillers numériques. Ces con­seillers ani­meront des ate­liers indi­vidu­els ou col­lec­tifs dans des lieux rece­vant du pub­lic (espaces France Ser­vices, bib­lio­thèques, maisons de retraite, tiers lieux, CCAS…). L’objectif est d’accompagner et ren­dre autonomes les Français dans leurs usages numériques quo­ti­di­ens (réseaux soci­aux, démarch­es en ligne via son smart­phone, cours­es, télémédecine, etc.).

Les aides de l’Etat

Les struc­tures publiques accueil­lantes béné­fi­cient de :

- une prise en charge à 100 % des frais de for­ma­tion ini­tiale et/ou con­tin­ue du con­seiller numérique, sur la base d’une for­ma­tion cer­ti­fi­ante (PIX)

- un sou­tien de 50 000€ pour rémunér­er le con­seiller numérique à hau­teur du SMIC ou plus.

Qui peut recruter un conseiller numérique ?

Les col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales et leurs groupe­ments au sens de l’article L. 5111–1 du Code général des col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales, la Métro­pole du Grand Paris ain­si que les étab­lisse­ments publics ter­ri­to­ri­aux et la Métro­pole de Lyon, les ter­ri­toires et col­lec­tiv­ités d’outre-mer.

Un 2e appel à man­i­fes­ta­tion d’intérêt sera prochaine­ment ouvert aux associations.

Comment candidater ?

Les can­di­da­tures des col­lec­tiv­ités accueil­lantes sont à dépos­er sur la plate-forme  https://www.conseiller-numerique.gouv.fr/ et sont étudiées chaque mois.

Une fois sa can­di­da­ture validée par l’ANCT, la col­lec­tiv­ité accueil­lante est mise en rela­tion avec un vivi­er de con­seillers numériques, et recrute le ou les con­seillers numériques de son choix.

Le dépôt des can­di­da­tures pren­dra fin lorsque les 4 000 con­seillers auront été recrutés.

La Banque des Ter­ri­toires se mobilise aux côtés de l’État et de l’ANCT pour ren­dre opéra­tionnel rapi­de­ment et dans tous les ter­ri­toires, le dis­posi­tif des con­seillers numériques. Cette col­lab­o­ra­tion s’inscrit dans la con­ti­nu­ité des actions mis­es en place par la Banque des Ter­ri­toires pour réduire les frac­tures numériques.

Retrou­ver l’A­MI sous ce lien.

Pour toute ques­tion : conseiller-numerique@anct.gouv.fr