Présentation

Force cultu­relle et éco­no­mique, les patri­moines sont aujourd’hui au cœur de nom­breux défis de nos socié­tés. Malgré une recon­nais­sance inter­na­tio­nale accrue au cours des der­nières décen­nies, ils demeurent fra­giles et vul­né­rables et font conti­nuel­le­ment face aux conflits poli­tiques et armés, aux phé­no­mènes de stan­dar­di­sa­tion des modes de vie, d’urbanisation anar­chique, de pol­lu­tion atmo­sphé­rique ou encore de tou­risme non maî­tri­sé.

 

Les patri­moines, au-delà de leur dimen­sion esthé­tique ou archi­tec­tu­rale, sont asso­ciés à des enjeux plus larges : déve­lop­pe­ment cultu­rel, social, urbain et humain, attrac­ti­vi­té éco­no­mique et tou­ris­tique, etc.

La plu­ra­li­té de ces enjeux asso­ciés aux patri­moines génère un inté­rêt gran­dis­sant aus­si bien de la part de la com­mu­nau­té inter­na­tio­nale que de celle des auto­ri­tés locales, notam­ment de col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales fran­çaises, sou­vent au pre­mier plan pour pro­té­ger, res­tau­rer et mettre en valeur les patri­moines de leurs ter­ri­toires. 

Ces der­nières dis­posent d’une riche exper­tise en la matière qu’elles par­tagent de plus en plus avec leurs par­te­naires inter­na­tio­naux. Les patri­moines consti­tuent natu­rel­le­ment une thé­ma­tique impor­tante et trans­ver­sale des pro­jets de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale dont les coopé­ra­tions décen­tra­li­sées, avec en 2020 141 pro­jets de coopé­ra­tion liés au patri­moine recen­sés par l’Atlas fran­çais de la coopé­ra­tion décen­tra­li­sée. 

 

Le contexte glo­bal de décen­tra­li­sa­tion conduit au ren­for­ce­ment des auto­ri­tés locales qui sont tenues d’articuler enjeux locaux et stra­té­gies inter­na­tio­nales. 

Dans une pers­pec­tive d’intérêt mutuel, les ter­ri­toires par­te­naires, fran­çais et d’autres pays, peuvent confron­ter et par­ta­ger leurs pra­tiques dans des domaines de com­pé­tence variés. La coopé­ra­tion, du fait de sa trans­ver­sa­li­té, mobi­lise ain­si de nom­breux acteurs. L’expertise bila­té­rale par­ti­cipe à l’évolution des poli­tiques publiques des deux ter­ri­toires. Ces échanges d’expériences et de savoir-faire offrent un regard exté­rieur aux élus et agents des ter­ri­toires ques­tion­nant et enri­chis­sant leurs pra­tiques res­pec­tives. L’action exté­rieure des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales en matière de patri­moine repose alors sur une volon­té poli­tique par­ta­gée d’offrir une ouver­ture sur le monde aux col­lec­ti­vi­tés et de sen­si­bi­li­ser les citoyens à la richesse et à la diver­si­té des patri­moines.

Projets

L’action exté­rieure des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales autour des patri­moines conduit au déve­lop­pe­ment de pro­jets s’inscrivant dans une démarche trans­ver­sale et plu­ri­dis­ci­pli­naire, res­pec­tant plu­sieurs étapes de la « chaîne des patri­moines », allant de la connais­sance, à la pré­ser­va­tion jusqu’à la mise en valeur.

Les membres de Sites & Cités sont par­ti­cu­liè­re­ment actifs sur cette thé­ma­tique. Sont pré­sen­tées ci-des­sous, plu­sieurs exemples de pro­jets de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale entre membres de Sites & Cités et par­te­naires inter­na­tio­naux, ain­si qu’entre des pro­jets inter­na­tio­naux menés par dépar­te­ments et régions de France. Ces pro­jets sont issus du Vade-Mecum Patrimoines et Coopération décen­tra­li­sée.

Coopérations internationales des villes membres de Sites & Cités

Coopérations internationales portées par les départements et régions