LIBAN

Actualités

Présentation de la coopération

Au bord de la Mer Méditer­ranée, le Liban a un pat­ri­moine archi­tec­tur­al, his­torique, archéologique, paysager et immatériel très riche. Néan­moins, les con­di­tions économiques, sécu­ri­taires et poli­tiques, ren­dues d’autant plus dif­fi­ciles par le con­flit en Syrie, ne facilite pas la pro­mo­tion de ce patrimoine.

Cités et Gou­verne­ment Locaux Unies et le Réseau des villes his­toriques et archéologiques du Liban œuvrent étroite­ment à la for­ma­tion des décideurs locaux et des pro­fes­sion­nels sur la val­ori­sa­tion et l’interprétation du pat­ri­moine ain­si que sur les échanges de bonnes pra­tiques. Ces échanges de Sites & Cités remar­quables avec le Liban, ini­tiés en 2015, ont pris la forme de mis­sions au Liban et d’accueil de délé­ga­tions en France, avec un souhait réciproque de met­tre en place un pro­jet fran­co-libanais pérenne de pro­tec­tion et de val­ori­sa­tion des patrimoines.

Axes de coopération

  • Pat­ri­moines & tourisme
  • Pat­ri­moines & développe­ment durabe
  • Lég­is­la­tion et règle­men­ta­tion des cen­tres anciens 
  • Médi­a­tion et inter­pré­ta­tion du patrimoine
  • Sen­si­bil­i­sa­tion des acteurs au patrimoine
  • Préser­va­tion des paysages et du cadre de vie
  • Mise en réseau des collectivités

La coopération avec le Liban

PARTENAIRES

Cités Unies Liban / Bureau technique des villes libanaises

Cités Unies Liban/Bureau Tech­nique des Villes Libanais­es ani­me le réseau de col­lec­tiv­ités locales libanais­es mem­bres de l’or­gan­i­sa­tion mon­di­ale Cités et Gou­verne­ments Locaux Unis (CGLU).

Le réseau libanais rassem­ble 75 munic­i­pal­ités et fédéra­tions de munic­i­pal­ités, représen­tant plus de 70% de la pop­u­la­tion libanaise. Cités Unies Liban/BTVL est chargé d’as­sis­ter les col­lec­tiv­ités locales sur le plan tech­nique et insti­tu­tion­nel pour l’élab­o­ra­tion et la mise en œuvre de leurs pro­jets de développe­ment ain­si que pour la dynami­sa­tion de leurs rela­tions internationales.

Il ani­me égale­ment le Comité des Maires Libanais, élu par les villes mem­bres de CGLU et présidé par la ville de Bey­routh. Ce comité a voca­tion à dia­loguer avec le gou­verne­ment et les instances inter­na­tionales pour une réflex­ion glob­ale et con­certée sur l’in­sti­tu­tion munic­i­pale, son rôle de pour­voyeur de ser­vices publics et le développe­ment local d’une manière générale.