Zones de tran­si­tion, zones com­mer­ciales, zones d’activités, zones d’échanges cir­cu­la­toires intens­es, inter­faces entre urbain et rur­al, les entrées de villes con­cen­trent de grands enjeux d’aménagement. Aujourd’hui, les entrées de ville présen­tent sou­vent des « archi­tec­tures pro­vi­soires ». De belles villes sont trop sou­vent abîmées par leurs entrées défig­urées et mar­quées par une anar­chie qui s’oppose aux efforts réal­isés dans les cen­tres-villes. Les franges urbaines s’étendent et entrent en con­cur­rence avec les cœurs de ville, d’une part, et con­som­ment des ter­res agri­coles et des espaces naturels, d’autre part.

Sites & Cités remar­quables de France et la Fédéra­tion Pat­ri­moine-Envi­ron­nement, par ce con­cours, souhait­ent faire cir­culer les expéri­ences et les idées et faire pro­gress­er, au plan nation­al, la qual­ité de la con­cep­tion et l’aménagement des entrées de ville, de bourg, de ter­ri­toire et des franges urbaines.
Parce que les grandes villes ne sont pas les seules con­cernées par l’enjeu de requal­i­fi­ca­tion de ces espaces, cette année le con­cours s’ouvre à toutes les villes et décern­era deux prix : l’un pour les col­lec­tiv­ités de moins de 2 000 habi­tants et le sec­ond pour les col­lec­tiv­ités de plus de 2 000 habitants.

A tra­vers ce con­cours, Sites & Cités remar­quables de France et la Fédéra­tion Pat­ri­moine- Envi­ron­nement, souhait­ent faire con­naître et val­oris­er des démarch­es engagées en faveur d’espaces de qual­ité dans les entrées de ville et les franges urbaines.

Ce con­cours est un moyen de faire cir­culer les expéri­ences et les idées et de faire pro­gress­er, au plan nation­al, la qual­ité de la con­cep­tion et de l’aménagement des entrées de villes et des franges urbaines.

 

 

 


Quelles sont les opérations concernées ?

Ce con­cours, organ­isé tous les 2 ans, a pour objet de dis­tinguer des col­lec­tiv­ités qui con­duisent une ou des opéra­tions exem­plaires en matière d’aménagement des entrées de ville, de bourg, de ter­ri­toire et de recon­quête de leurs franges urbaines.

Sont concernés :
• Les entrées de villes, ter­ri­toires, vil­lages par terre, fer et eau (exem­ple : ports, canaux,
voies partagées, gares…)
• Les sites pat­ri­mo­ni­aux en friche
• Les zones d’activités ou de commerce
• Les tra­ver­sées de ter­ri­toire, vil­lage et agglomération
• Plus générale­ment les ter­ri­toires périphériques qui souf­frent d’un déficit d’identité urbaine et paysagère

Seules les opéra­tions final­isées ou dont une tranche suff­isam­ment sig­ni­fica­tive a été réal­isée depuis moins de 5 ans, au moment du dépôt de la can­di­da­ture, sont éli­gi­bles. Il peut y avoir une seule ou plusieurs opéra­tions qui expri­ment une vision cohérente du développe­ment urbain.

 


Comment participer ?

Le con­cours s’adresse à deux caté­gories de collectivités
ter­ri­to­ri­ales : la pre­mière caté­gorie regroupe les col­lec­tiv­ités de moins de 2 000 habi­tants et la deux­ième les col­lec­tiv­ités de plus de 2 000 habi­tants.
Le dossier de can­di­da­ture doit être présen­té et déposé par la col­lec­tiv­ité maître d’ouvrage urbain.

VALORISATION DES LAURÉATS

Les lau­réats sont récom­pen­sés par un voy­age d’études et par une remise de prix lors du Salon du pat­ri­moine cul­turel à Paris durant lequel leur est offert une plaque val­orisant leur opération.

DATE LIMITE DE RÉCEPTION DES DOSSIERS

Les can­di­da­tures doivent être envoyées au plus tard le 5 avril 2021, le cachet de la poste faisant foi.

Les dossiers seront trans­mis en for­mat papi­er, par voie postale en deux exem­plaires au siège social de Sites & Cités remar­quables de France Musée d’Aquitaine, 20 cours Pas­teur, 33000 Bor­deaux et en for­mat numérique, à l’adresse : edv@associations-patrimoine.org

CONTENU DES DOSSIERS
Le dossier devra com­pren­dre les élé­ments suivants :

-Une let­tre de can­di­da­ture de la collectivité

-Un for­mu­laire d’inscription complété

-Une fiche syn­thé­tique de présen­ta­tion du projet

-Un dossier de présen­ta­tion de l’opération appor­tant tous les élé­ments néces­saires à la com­préhen­sion de l’opération et de la démarche de la col­lec­tiv­ité, notam­ment en mon­trant com­ment le pro­jet s’intègre dans une vision glob­ale de l’évolution de l’agglomération

-Un dossier de pho­tos du site en for­mat .jpg ou .png d’une qual­ité suff­isante (300 dpi minimum)

-Un plan masse général du projet

 

Calendrier 2020–2021

Pour plus d’in­for­ma­tion vous pou­vez télécharg­er notre pla­que­tte ici