En 2018, mal­gré le contexte éco­no­mique et sécu­ri­taire, le pro­jet por­tant sur la res­tau­ra­tion du patri­moine en ban­co s’est pour­sui­vi, sous la coor­di­na­tion de Boubacar KEITA.

De sep­tembre à décembre 2018, 5 nou­velles conces­sions ont été res­tau­rés, au béné­fice direct de la popu­la­tion locale, et au pre­mier lieu des 87 habi­tants des conces­sions res­tau­rées.  6 maçons, 13 manœuvres, un chef de chan­tier et de très nom­breux trans­por­teurs de ban­co et briques y ont tra­vaillé.

Les tra­vaux de res­tau­ra­tion menés en 2018 portent le nombre total de conces­sions res­tau­rées à 85, au béné­fice direct de près de 1300 habi­tants.

Parallèlement à ces chan­tiers, un tra­vail de sen­si­bi­li­sa­tion est mené auprès des popu­la­tions locales et des élus locaux sur l’intérêt cultu­rel, patri­mo­nial et cli­ma­tique de l’architecture tra­di­tion­nelle en ban­co.

Pour assu­rer le sui­vi du pro­jet, Madani NIANG, Conseiller muni­ci­pal de Ségou et Boubacar KEITA, Coordinateur du pro­jet, se sont ren­dus en France pour faire un point d’étape avec Sites & Cités. Parallèlement à ce temps d’échanges qui a per­mis de mettre en avant les résul­tats, mais aus­si les dif­fi­cul­tés du pro­jet, la délé­ga­tion malienne a pris part à la Semaine de for­ma­tion inter­na­tio­nale sur « Le rôle des pay­sages dans les pro­jets de ter­ri­toire » à Bordeaux (mai-juin 2018), leur per­met­tant d’avoir une vision plus large sur le rôle du pay­sage en milieu urbain.