Malgré le contexte éco­no­mique et sécu­ri­taire, les tra­vaux de res­tau­ra­tion du bâti en ban­co se sont pour­sui­vis à Ségou. Une pre­mière tranche de tra­vaux – de décembre à février 2017 – a été réa­li­sée pour la res­tau­ra­tion de 6 conces­sions, au béné­fice direct de 50 per­sonnes. Une seconde tranche – de mars à décembre 2017 – a éga­le­ment été réa­li­sée pour la res­tau­ra­tion de 4 conces­sions, au béné­fice direct de 77 per­sonnes. Chaque phase des chan­tiers emploie une cin­quan­taine d’emplois tem­po­raires.

Le sui­vi de ces chan­tiers est assu­ré par Boubacar KEITA, Coordinateur du pro­jet de res­tau­ra­tion du quar­tier Somono de Ségou, et un comi­té de pilo­tage, qui se réunit régu­liè­re­ment et qui a été renou­ve­lé en novembre. Il asso­cie la Commune urbaine de Ségou, l’intercommunalité, le chef du quar­tier Somono, la Mission Culturelle de Ségou, la Direction régio­nale d’Hôtellerie et du Tourisme ain­si que les arti­sans et le chef maçon du pro­jet.

La récente fin des tra­vaux de res­tau­ra­tion porte à 80 le nombre de conces­sions res­tau­rées dans le quar­tier Somono de Ségou.

Ce pro­jet a été valo­ri­sé par la paru­tion de l’ouvrage Ségou, une coopé­ra­tion fran­co-malienne pour le bâti en terre, édi­té en sep­tembre 2017 et lan­cé offi­ciel­le­ment le 22 décembre 2017 à Bamako, à l’occasion de la jour­née des com­munes du Mali et le 26 décembre 2017 à Ségou.

Le par­te­na­riat avec l’Association des muni­ci­pa­li­tés du Mali s’est trou­vé ren­for­cé par la par­ti­ci­pa­tion de son Président Boubacar BAH lors du 2e Congrès de Sites & Cités remar­quables.

Enfin, l’équipe de Sites & Cités a ren­con­tré, à Angoulême, une délé­ga­tion ségo­vienne, dont son Maire, Nouhoum DIARRA, dans le cadre du jume­lage entre Angoulême et Ségou.