Le pro­jet de réha­bi­li­ta­tion du bâti en ban­co dans le quar­tier Somono à Ségou s’est pour­sui­vi au cours de cette année 2014, et a per­mis la res­tau­ra­tion de 7 nou­velles conces­sions, créant ain­si 46 emplois tem­po­raires pen­dant 90 jours, et béné­fi­ciant direc­te­ment à plus de 100 habi­tants. Comme pour les années pré­cé­dentes, des actions de sen­si­bi­li­sa­tion ont été menées auprès des habi­tants de Ségou (orga­ni­sa­tion de confé­rences, pour­suite de la Fête du Banco orga­ni­sée chaque année en février, tenue d’un stand pen­dant le Festival du Fleuve Niger, etc.)

La pour­suite du pro­jet de réha­bi­li­ta­tion porte à 54 le nombre de conces­sions res­tau­rées depuis le début du pro­jet en 2006–2007.

Comme les années pré­cé­dentes, Boubacar Keita, coor­di­na­teur du pro­gramme fran­co-malien de pro­tec­tion et de mise en valeur du bâti en ban­co de Ségou, est venu en France afin de faire le point sur le pro­jet de coopé­ra­tion et sur son évo­lu­tion, mais éga­le­ment défi­nir les dif­fé­rentes orien­ta­tions envi­sa­gées pour l’année 2015. Il a été reçu à Bayonne, Bordeaux, Angoulême et Paris, où il a pu par­ti­ci­per au sémi­naire orga­ni­sé au Ministère de la Culture « Femmes, gar­diennes des patri­moines ».