En pré­am­bule de l’édition 2018 du Salon inter­na­tio­nal du Patrimoine Culturel et dans le cadre de l’Année euro­péenne du Patrimoine cultu­rel, Sites & Cités remar­quables, avec le sou­tien de la Mairie de Paris et le par­te­na­riat du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères a orga­ni­sé la Rencontre « Les patri­moines au cœur des coopé­ra­tions inter­na­tio­nales ».

Près d’une cen­taine de par­ti­ci­pants étaient pré­sents : repré­sen­tants de col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, de Ministères et agences natio­nales, asso­cia­tions et acteurs pri­vés inves­tis dans la coopé­ra­tion inter­na­tio­nale autour des patri­moines.

 

Ouverte par Martin MALVY, Président de Sites & Cités remar­quables, Karen TAÏEB, Maire-adjointe de Paris en charge du patri­moine, Bruno FAVEL, Chef du dépar­te­ment des affaires inter­na­tio­nales au Ministère de la Culture et Christine MORO, Déléguée pour l’action exté­rieure des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales au Ministère de l’Europe et des Affaires étran­gères, la Rencontre a débu­té sur le rap­pel de l’importance de pro­mou­voir le patri­moine cultu­rel comme élé­ment cen­tral de la diver­si­té cultu­relle et du dia­logue inter­cul­tu­rel et de l’impératif d’inscrire ce patri­moine dans une démarche de déve­lop­pe­ment durable, la Rencontre a consti­tué un temps fort de l’action inter­na­tio­nale de Sites & Cités remar­quables, en offrant aux inter­ve­nants une tri­bune pour pré­sen­ter les pro­jets, par­ta­ger leurs avis et aux par­ti­ci­pants un lieu d’échanges.

Une pre­mière table ronde, consti­tuée d’élus et repré­sen­tants de quatre muni­ci­pa­li­tés fran­çaises – Marie-Pierre BRESSON, Maire-adjointe de Lille en charge des rela­tions inter­na­tio­nales et du tou­risme, El Mustapha BELGSIR, Maire-adjoint de Poitiers en charge des rela­tions inter­na­tio­nales, Sidney PEYROLES, Chargé de mis­sion Culture et Patrimoine à la Délégation géné­rale des Relations inter­na­tio­nales de la Ville de Paris et Emmanuel MARY, Chargé de mis­sion à la Direction de la Culture de la Ville de Saint-Nazaire, Saint-Nazaire, Paris et Poitiers – et de Christine MORO, Déléguée pour l’action exté­rieure des col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales au Ministère de l’Europe et des Affaires étran­gères, s’est inter­ro­gée sur la place attri­buée aux patri­moines dans les actions de coopé­ra­tion décen­tra­li­sée. À tra­vers les exemples de coopé­ra­tions de Lille avec Saint-Louis du Sénégal sur la pré­ser­va­tion du patri­moine natu­rel, de Poitiers avec Santa Fe en Argentine autour de la res­tau­ra­tion du bâti, de Paris avec Beyrouth sur la res­tau­ra­tion de la Maison Jaune et celle de Saint-Nazaire avec Mahdia en Tunisie rela­tive au tou­risme, un large pano­ra­ma des actions, des retours sur les ter­ri­toires et des enjeux liés aux coopé­ra­tions inter­na­tio­nales autour des patri­moines a été pré­sen­té.

En intro­duc­tion de cette table-ronde, Yves DAUGE, Président d’honneur de Sites & Cités remar­quables de France et ancien Maire de Chinon a rap­pe­lé l’importance que revêt la culture et le patri­moine dans les coopé­ra­tions inter­na­tio­nales, comme celle entre la Ville de Chinon et la ville lao­tienne de Luang Prabang.

Présidée par Patrick GEROUDET, Maire-adjoint de Chartres en charge du tou­risme et du patri­moine, Vice-pré­sident de Sites & Cités remar­quables, la seconde table-ronde a per­mis aux Présidents d’associations de col­lec­ti­vi­tés de République de Macédoine, de Croatie et du Liban de mon­trer l’actualité inter­na­tio­nale rela­tive à la coopé­ra­tion patri­mo­niale.

Ace KOCEVSKI, Président de l’Association des villes his­to­riques de République de Macédoine, Jakov VETMA, Président de l’Association des villes his­to­riques de Croatie et Béchir ODEIMI, Président-Directeur de Cités Unies Liban /​Bureau tech­nique des villes liba­naises ont inter­pe­lé les par­ti­ci­pants sur le fait que le patri­moine, enjeu majeur de déve­lop­pe­ment, est l’objet d’un réel sou­hait de coopé­ra­tion ; et l’expertise fran­çaise en la matière est très recher­chée. Démontrant l’intérêt d’entretenir des par­te­na­riats sur la durée avec les villes et les par­te­naires, les par­te­naires inter­na­tio­naux ont mis en exergue le tra­vail en réseau, utile pour fédé­rer une diver­si­té d’acteurs — muni­ci­pa­li­tés, minis­tères, par­te­naires pri­vés et socié­té civile – autour d’un pro­jet com­mun.

La Rencontre s’est ter­mi­née par un débat ouvert sur l’intervention des dif­fé­rents par­te­naires dans la coopé­ra­tion inter­na­tio­nale autour des patri­moines. Représentants de la Commission euro­péenne, Ministères, agences natio­nales, col­lec­ti­vi­tés et réseaux ont été invi­tés à par­ta­ger leurs points de vue et à don­ner des outils aux col­lec­ti­vi­tés et asso­cia­tions pour mettre en place des coopé­ra­tions inter­na­tio­nales autour des patri­moines.

Sont ain­si inter­ve­nus :

  • Stanislas PIERRET, Conseiller diplo­ma­tique auprès du Préfet de la Région Centre Val de Loire
  • Hervé BOIS-GUILLAUME, Chef de pro­jet « Ville durable » — Ministère de la cohé­sion des ter­ri­toires, Ministère de la tran­si­tion éco­lo­gique et soli­daire
  • Sébastien ZONGHERO, Chef de pro­jet « valo­ri­sa­tion à l’international de l’expertise patri­mo­niale », Ministère de la Culture
  • Guillaume BURESTÉ, Conseiller Patrimoines à Expertise France
  • Lorena ALDANA, Chargée de mis­sion auprès de la Task Force « Année Européenne du Patrimoine Culturel 2018 », Commission euro­péenne
  • Pierre-André PERISSOL, Maire de Moulins, Président des Ateliers Internationaux de Maîtrise d’Oeuvre Urbaine de Cergy-Pontoise, ancien Ministre
  • Felicia MEDINA, Cheffe de pro­jet Amérique Latine et Caraïbes, Cités Unies France

 

Les pro­jets autour du patri­moine, rare­ment au rang des prio­ri­tés bud­gé­taires, posent la déli­cate ques­tion du finan­ce­ment, tant à l’échelle natio­nale qu’à l’international. Malgré cette contrainte, les col­lec­ti­vi­tés fran­çaises font part d’un grand inves­tis­se­ment et des solu­tions existent pour diver­si­fier les sources de finan­ce­ment et assu­rer la via­bi­li­té de pro­jets de coopé­ra­tion inter­na­tio­nale autour des patri­moines.

À la veille des élec­tions euro­péennes et dans un contexte bud­gé­taire qui ne semble guère favo­rable à l’ouverture inter­na­tio­nale et à la culture, Sites & Cités remar­quables a, par cette Rencontre, rap­pe­lé l’importance de la coopé­ra­tion cultu­relle, du rayon­ne­ment inter­na­tio­nal et de la valo­ri­sa­tion de l’expertise fran­çaise en matière de patri­moine.

Inscrit plei­ne­ment dans le déve­lop­pe­ment durable, le patri­moine contri­bue au déve­lop­pe­ment local des ter­ri­toires et est un puis­sant levier de cohé­sion social et de dia­logue entre les peuples.

La pré­sence de 25 col­lec­ti­vi­tés fran­çaises, de 20 agents de Ministères ou d’agences natio­nales, ain­si que de nom­breuses asso­cia­tions de col­lec­ti­vi­tés enga­gées ont été la preuve de l’intérêt que sus­cite la coopé­ra­tion inter­na­tio­nale autour des patri­moines et d’un enga­ge­ment mutuel des col­lec­ti­vi­tés, de l’État et du milieu asso­cia­tif.

Programme de la Rencontre