Contacts

Maire : Jacques LAMBLIN

Mairie de Lunéville
2 place Saint-Rémy
54300 LUNEVILLE
Tél : 03 83 76 23 00
accueil@mairie-luneville.fr
www.luneville.fr

Élue réfé­rente :
Daphné VELTIN-DESSAUVAGES, Adjointe au maire délé­guée à la Communication et à la Promotion du Territoire
dveltin@mairie-luneville.fr

Ressources

Pas de res­sources actuel­le­ment.

En images

LUNÉVILLE

Depuis sa nais­sance jusqu’au XXe siècle, la situa­tion géo­gra­phique de la ville de Lunéville a joué un rôle pré­pon­dé­rant dans la construc­tion de son tis­su urbain et dans les aspects de son patri­moine archi­tec­tu­ral.

L’histoire en bref

Fondée autour de l’An mille, Lunéville s’est consti­tuée autour de sa for­te­resse (motte cas­trale) et de son abbaye. La pre­mière per­met­tait de contrô­ler la zone tan­dis que la seconde gérait l’exploitation agri­cole selon un sché­ma clas­sique d’association du pou­voir sei­gneu­rial et ecclé­sias­tique.

Grâce à sa situa­tion géo­gra­phique, Lunéville pros­père et prend une ampleur éco­no­mique et reli­gieuse qui sup­plante des agglo­mé­ra­tions plus anciennes. Sa situa­tion sur la route qu’empruntent les sau­niers pour rejoindre le sillon rho­da­nien lui per­met de contrô­ler le pas­sage des rivières et de pré­le­ver des taxes.

Au milieu du XIIe siècle, la motte cas­trale est rem­pla­cée par un véri­table châ­teau en pierre. Cette étape marque la trans­for­ma­tion du pré­cé­dent noyau urbain en véri­table agglo­mé­ra­tion. Le tis­su urbain et le tra­cé des voi­ries défi­ni à cette époque sont encore en grande par­tie conser­vés aujourd’hui.

L’occupation fran­çaise de Nancy, capi­tale de la Lorraine au début du XVIIIe, conduit le duc Léopold à déve­lop­per Lunéville en trans­for­mant la cité en capi­tale offi­cieuse de la Lorraine. Sa pré­sence relance le com­merce et l’installation de sa cour conduit à une reprise démo­gra­phique. Le duc Léopold redes­sine aus­si la construc­tion de la ville, et notam­ment un nou­veau châ­teau.

Stanislas Leszczynski qui fut le der­nier duc de Lorraine (le duché sera rat­ta­ché à la France à sa mort en 1766), per­mit à Lunéville de rayon­ner à tra­vers l’Europe grâce à sa cour acquise aux idées des Lumières. Aujourd’hui encore, le Château de Lunéville est un écrin au coeur de la Ville qui rayonne dans toute la région et au-delà.

Politique patrimoniale, labels, procédures et outils

Lunéville est une cité his­to­rique, ancienne capi­tale des Ducs de Lorraine, forte d’une his­toire et d’un patri­moine dont une grande par­tie a tra­ver­sé les siècles et les guerres.

Nous avons un pro­jet glo­bal visant à entre­te­nir et déve­lop­per son attrac­ti­vi­té en y amé­lio­rant sans cesse le cadre de vie et la qua­li­té des pres­ta­tions cultu­relles, spor­tives, com­mer­ciales et tou­ris­tiques pro­po­sées à la popu­la­tion ou aux visi­teurs.

Le label Ville d’Art et d’Histoire pour lequel Lunéville pos­tule a toute sa place dans ce pro­jet. Il vien­dra com­plé­ter toutes les ini­tia­tives déjà prises ou en phase de réa­li­sa­tion. Depuis dix ans, nous avons lan­cé d’importants pro­grammes de requa­li­fi­ca­tion de l’espace public qui concernent aus­si bien la voi­rie, l’habitat que les équi­pe­ments struc­tu­rants de la ville.

OUTILS DE PROTECTION OU DE GESTION DU PATRIMOINE

Le pari qui est fait est celui d’un renou­veau, res­pec­tueux de l’identité de la com­mune. Ainsi, dési­reux de maî­tri­ser notre déve­lop­pe­ment, de conser­ver une iden­ti­té forte, de culti­ver la qua­li­té du cadre de vie, des pay­sages, de l’urbanisme et de l’architecture, nous avons créé le 10 juillet 2014 la pre­mière Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine de Lorraine.

Mis en cohé­rence avec le PLU (Plan Local d’urbanisme), le règle­ment de l’AVAP est un docu­ment très pré­cis qui a valeur juri­dique et couvre tous les sec­teurs de la ville. Il s’agit de pro­té­ger les espaces (bâtis ou non) pour leur inté­rêt archi­tec­tu­ral, urbain, his­to­rique ou pay­sa­ger, comme le pré­co­ni­sait déjà la ZPPAUP. Tout au long de l’étude pré­pa­rant la mise en place de l’AVAP (2012 à 2014), plu­sieurs réunions de réflexion à des­ti­na­tion du grand public et des pro­fes­sion­nels du bâti­ment notam­ment ont eu lieu.

PROJETS URBAINS

Après la réha­bi­li­ta­tion du centre ancien – requa­li­fi­ca­tion notam­ment des places St-Jacques et St-Rémy en 2017 – le grand pro­jet urbain 2018–2019 est le réamé­na­ge­ment du sec­teur gare avec la créa­tion de nou­veaux par­kings (enve­loppe de 3 mil­lions d’euros). Il concer­ne­ra les artères depuis les rues Rivolet, Charles Vue, jusqu’à l’avenue du 2e BCP avec créa­tion d’un rond-point. « L’axe est appe­lé à prendre de l’importance et cette réha­bi­li­ta­tion per­met­tra de mettre en valeur l’espace inter­mo­dal (TERTGV, bus, voi­ture, vélo, taxi…) devant la gare en ouvrant des pers­pec­tives pour que les usa­gers s’engagent vers le centre-ville », sou­ligne le maire Jacques Lamblin.

L’amélioration du cadre et de la qua­li­té de vie pas­se­ra aus­si par la réno­va­tion de l’îlot Bastien (en centre ancien), l’accompagnement à la redy­na­mi­sa­tion rési­den­tielle du parc immo­bi­lier pri­vé et la recons­truc­tion du ciné­ma.

PROGRAMMES D’ACTIONS LIÉS AU CADRE DE VIE ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

  • Créée en jan­vier 2017, la Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat (CCTLB) est issue de la fusion de plu­sieurs éta­blis­se­ments inter­com­mu­naux et com­munes seules, et réunit 43 com­munes (dont Lunéville). La CCTLB est com­pé­tente de droit en matière de Plan Local d’Urbanisme. Les anciennes Communauté de Communes du Lunévillois (CCL) et Communauté de Communes des Vallées du Cristal (CCVC) ont cha­cune enga­gé en 2015 une démarche d’élaboration de Plan Local d’Urbanisme inter­com­mu­nal (PLUi).
    Ces deux pro­jets de PLUi n’ont pas été arrê­tés. Leurs Plans d’Aménagement et de Développement Durables (PADD) ont été débat­tus au sein des Conseils muni­ci­paux des com­munes membres et du Conseil com­mu­nau­taire des EPCI res­pec­tifs en décembre 2016.
    Dans la conti­nui­té de ces démarches menées dans les anciens EPCI et consé­cu­ti­ve­ment à sa créa­tion, la CCTLB a la volon­té de mettre en œuvre un véri­table pro­jet de ter­ri­toire. C’est pour­quoi le Conseil com­mu­nau­taire a choi­si d’étendre en juin 2017 la pro­cé­dure d’élaboration du PLUi à l’intégralité des 43 com­munes de la CCTLB. L’élaboration du PLUi tien­dra lieu de Programme Local de l’Habitat et de Plan de Déplacements Urbains (PLUi-HD).
  • En matière de tran­si­tion éner­gé­tique, la CCTLB s’est enga­gée à équi­per en 2018 le ter­ri­toire (dont Lunéville) en bornes de recharges pour véhi­cules élec­triques. Un total de 12 bornes publiques (+ 2 bornes murales réser­vées aux véhi­cules de la CCTLB) pour un mon­tant esti­mé de 152 300 € HT. Opération finan­cée à hau­teur de 108 645 € par les fonds TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte), soit un finan­ce­ment de 71 %.
  • Le ter­ri­toire de la CCTLB étant tra­ver­sé par de nom­breux cours d’eau dont la Meurthe, la Vezouze et la Mortagne, les risques de crues sont mal­heu­reu­se­ment pos­sibles. C’est pour­quoi la col­lec­ti­vi­té a déve­lop­pé des actions visant à pro­té­ger les habi­ta­tions contre les inon­da­tions et l’effondrement de berges. Un pro­gramme de tra­vaux a par exemple per­mis de réduire les effets des crues de la Vezouze à Lunéville. La CCTLB s’engage éga­le­ment pour la pré­ser­va­tion des res­sources en eau de son ter­ri­toire en par­te­na­riat avec l’Agence de l’Eau (actions label­li­sées L’Empreinte bleue) :
    • pré­ser­va­tion et amé­lio­ra­tion des milieux aqua­tiques
    • réduc­tion des pol­lu­tions chi­miques
    • réduc­tion des pol­lu­tions clas­siques.

OUTILS OPÉRATIONNELS

OPAH

Une Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat de Renouvellement Urbain – OPAH-RU – a été menée à bien dans le centre ancien de Lunéville, entre juillet 2010 et sep­tembre 2015.

Objectifs :

  • lut­ter contre les situa­tions de loge­ments indignes (loge­ments très dégra­dés, insa­lubres, non décents…)
  • lut­ter contre la pré­ca­ri­té éner­gé­tique en encou­ra­geant for­te­ment les tra­vaux d’économies d’énergie
  • résor­ber la vacance, en remet­tant sur le mar­ché loca­tif des loge­ments inoc­cu­pés
  • encou­ra­ger à la qua­li­té et à la péren­ni­té des pro­jets de tra­vaux en inci­tant les pro­prié­taires à enga­ger une démarche de réha­bi­li­ta­tion glo­bale
  • favo­ri­ser l’adaptation des loge­ments pour le main­tien à domi­cile des per­sonnes âgées ou han­di­ca­pées

En 5 ans, l’objectif visait l’amélioration de 175 loge­ments pri­vés (50 loge­ments de pro­prié­taires occu­pants et 125 loge­ments de pro­prié­taires bailleurs).

PUBLICATIONS

L’opération a été relayée dans le maga­zine de la Ville – « Lunéville & Vous » – et des com­mu­ni­qués régu­liè­re­ment envoyés à la presse quo­ti­dienne régio­nale.

MAISON/​ BOUTIQUE DU PATRIMOINE

Il n’y a pas de Maison du Patrimoine mais :

  • un ser­vice Habitat qui est le « gui­chet unique » des ques­tions rela­tives au loge­ment :
    • conseils et aides à l’amélioration de l’habitat
    • éco­no­mies d’énergies

Son objec­tif est d’informer les habi­tants, les aider et les accom­pa­gner dans leurs pro­jets d’acquisition et de réno­va­tion… Il est aus­si lieu de ren­contres, d’information et d’orientation vers les par­te­naires com­pé­tents. Ce ser­vice, situé dans les locaux de la CCTLB, est diri­gé par Adrien Laroque, char­gé de mis­sion.

  • L’Eco appart, né en 2011 d’un pro­jet co-pilo­té par le CCAS de Lunéville et la CAF de Meurthe-et-Moselle, deve­nu asso­cia­tion à part entière en jan­vier 2016. L’Eco appart est un appar­te­ment amé­na­gé, rue Sainte-Anne, à Lunéville. Des visites indi­vi­duelles et col­lec­tives y sont régu­liè­re­ment orga­ni­sées per­met­tant de trou­ver des conseils, des astuces pour réa­li­ser des éco­no­mies d’énergie, réduire ses fac­tures tout en décou­vrant des gestes éco­lo­giques qui per­mettent d’améliorer son cadre de vie. L’Eco appart a été récom­pen­sé en 2014 pour sa dyna­mique par­te­na­riale et son carac­tère inno­vant ; il a reçu le prix de l’innovation locale déli­vré par l’Union Nationale des CCAS. Il a éga­le­ment reçu le prix de l’Action ter­ri­to­riale dans le cadre de sa par­ti­ci­pa­tion aux Trophées de l’Économie Citoyenne et Solidaire orga­ni­sés par le Conseil dépar­te­men­tal.

CHARTES

La publi­ci­té est inter­dite dans le péri­mètre du Site Patrimonial Remarquable. Les enseignes sont sou­mises à auto­ri­sa­tion au sein de ce péri­mètre avec avis de l’architecte des bâti­ments de France basé sur le règle­ment du SPR.
Pour limi­ter l’affichage sau­vage sur le domaine public, des points d’affichage ont été auto­ri­sés sur du mobi­lier urbain dans la ville pour per­mettre aux asso­cia­tions de com­mu­ni­quer sur leurs évé­ne­ments, sous réserve d’effectuer une demande préa­lable. Ces points sont réser­vés aux asso­cia­tions de la com­mune et ne peuvent être exploi­tés par des com­merces.
L’occupation du domaine public par des ter­rasses est sou­mis à auto­ri­sa­tion et doit res­pec­ter un règle­ment muni­ci­pal qui fixe les types de mobi­lier auto­ri­sés et les colo­ris.

LABELS

  • Plus beaux détours de France
  • Ville active et spor­tive
  • Label ‘3 fleurs’ (Lunéville sera sans doute can­di­date pour les 4 fleurs en 2019)
  • Commune Nature (1 libel­lule) : démarche zéro pes­ti­cide
  • Lunéville fait par ailleurs par­tie des 222 villes fran­çaises à inté­grer dès cette année le nou­veau dis­po­si­tif gou­ver­ne­men­tal « Action Coeur de Ville » pour la redy­na­mi­sa­tion com­mer­ciale et tou­ris­tique de son centre-ville

Valorisation et animation de l’architecture et du patrimoine

Avec son ser­vice ‘Patrimoine’ et ‘Affaires cultu­relles’, la Ville dis­pose de deux ser­vices char­gés de faire connaître et mettre en valeur une par­tie du patri­moine luné­vil­lois (le Château où se déroulent de nom­breux évé­ne­ments et expo­si­tions appar­tient en effet au Conseil dépar­te­men­tal). Ces ser­vices orga­nisent par exemple des expo­si­tions en des lieux clés du patri­moine luné­vil­lois :

  • Hôtel abba­tial (l’ancien pres­by­tère situé près de l’Hôtel de Ville a été réha­bi­li­té en 2015–2016 pour pou­voir jus­te­ment accueillir des expo­si­tions de qua­li­té sur des per­son­nages qui ont mar­qué l’histoire de Lunéville : Émilie du Châtelet en 2017, Stanislas en 2016)
  • Tour de la Cloche (à l’instar de l’Hôtel abba­tial, cet espace situé dans l’église Saint-Jacques a lui aus­si été réno­vé avec le concours des ser­vices tech­niques de la Ville)
  • Jardin de l’Abbé (ce jar­din qui jouxte l’Hôtel abba­tial est le cadre chaque année des Métamorphoses : entre juin et sep­tembre, expo­si­tion contem­po­raine et concerts)

PROJET D’EXTENSION

Une fois le label Ville d’art et d’histoire obte­nu, l’un des objec­tifs affi­ché est l’extension du label en Pays d’art et d’histoire.

Coopération internationale

PAYS ET VILLES PARTENAIRES

Lunéville est jume­lée avec la ville alle­mande de Schwetzingen depuis le 21 sep­tembre 1969. L’intention des deux maires, Jean Bichat et Kurt Waibel, était de rap­pro­cher deux villes liées par l’histoire afin d’éliminer la ran­coeur et l’inimitié qui exis­taient dans le cœur des Français et des Allemands suite à la Deuxième Guerre mon­diale.
En 2020, les 50 ans du jume­lage seront fêtés à Lunéville.

THÉMATIQUES DE TRAVAIL

Les élus des deux villes orga­nisent des ren­contres tous les deux ans, en alter­nance. A l’avenir, la Ville de Lunéville sou­haite impli­quer davan­tage les Lunévillois (pour­quoi pas en orga­ni­sant à nou­veau des tour­nois spor­tifs).
Des échanges lin­guis­tiques et tou­ris­tiques ont été ins­ti­tués entre les lycées des deux villes.
Des concerts sont don­nés en com­mun avec les cho­rales des deux cités, les membres de la Cour de Lunéville défilent en cos­tumes XVIIIe (cour de Stanislas) dans les jar­dins du châ­teau de Schwetzingen, etc.
L’Office des Fêtes s’associe régu­liè­re­ment à la Ville lors de dépla­ce­ments à Schwetzingen, afin de pro­mou­voir Lunéville (son patri­moine et sa gas­tro­no­mie).

Outre l’Allemagne, à noter que Lunéville s’est tour­né récem­ment vers Israël, et plus par­ti­cu­liè­re­ment la ville de Mitzpe Ramon, située dans le désert du Néguev cen­tral. A Lunéville, la com­mu­nau­té juive est pré­sente et active depuis plu­sieurs siècles. Sa syna­gogue, édi­fiée en 1786 et clas­sée Monument his­to­rique depuis 1980, fut la pre­mière à être construite en France depuis le XIIIe siècle. Des élus de Lunéville, dont le maire et l’adjointe réfé­rente au jume­lage, se sont ren­dus en Israël en 2015 et des édiles de Mitzpe Ramon sont aus­si venus dans la cité cava­lière.

EXPÉRIENCE PILOTE

Aucune expé­rience à affi­cher pour le moment.