Ressources

couv-guide-arbre

↑ Cliquez sur l’image pour télé­char­ger la publi­ca­tion

Parution du guide “L’arbre, élé­ment de patri­moine urbain”

Comment défi­nir la patri­mo­nia­li­té de l’arbre ? Quelle place et quel rôle les arbres occupent-ils ? Comment orga­ni­ser leur pro­tec­tion et leur ges­tion dans des espaces urbains denses et sou­vent contraints ? Ce guide des­ti­né aux élus et pro­fes­sion­nels de la ville mais aus­si aux asso­cia­tions et habi­tants pro­pose des pistes de réflexion et des outils pour gérer l’arbre comme élé­ment de patri­moine. Il est issu des réflexions com­munes de plu­sieurs col­lec­ti­vi­tés adhé­rentes de Sites & Cités depuis 2012 au sein d’un groupe de tra­vail dédié.

L’ARBRE COMME ÉLÉMENT DU PATRIMOINE URBAIN

Depuis 2012 et à l’initiative de la Ville de Saintes, un groupe d’élus, de tech­ni­ciens et de spé­cia­listes du patri­moine, de l’urbanisme, du pay­sage, de l’arbre et des espaces verts tra­vaille au sein de Sites & Cités remar­quables de France sur la thé­ma­tique de « l’arbre, élé­ment du patri­moine urbain ».

Plusieurs repré­sen­ta­tions de l’arbre sont pos­sibles : mobi­lier urbain, objet d’accompagnement de la trame urbaine, élé­ment du patri­moine de la ville à part entière, etc.

Pour leur part, les col­lec­ti­vi­tés membres de Sites & Cités remar­quables de France sont convain­cues qu’au même titre que cer­tains bâti­ments, cer­tains arbres sont remar­quables et font patri­moine, ils sont des mar­queurs de notre socié­té et de son his­toire.

Comment défi­nir alors cette patri­mo­nia­li­té ? Quelle place et quel rôle ces arbres occupent-ils ? Quels liens entre­tiennent-ils avec leur envi­ron­ne­ment ? Comment orga­ni­ser leur pro­tec­tion, leur ges­tion et leur valo­ri­sa­tion dans des espaces urbains denses et sou­vent contraints ?

Ce guide des­ti­né à l’ensemble des élus et des pro­fes­sion­nels de la ville mais aus­si aux asso­cia­tions et habi­tants d’un ter­ri­toire pro­pose des pistes de réflexion et des outils pour défi­nir cette patri­mo­nia­li­té.

Un ques­tion­naire asso­cié à un vadé­mé­cum intro­duit la démarche. Cet outil pro­pose une ana­lyse mul­ti­cri­tères de l’arbre. Les approches envi­ron­ne­men­tale, sociale, urbaine, anthro­po­lo­gique se croisent et per­mettent d’évaluer la patri­mo­nia­li­té glo­bale d’un arbre ou d’un grou­pe­ment d’arbres via le spectre natu­rel, anthro­pique, cultu­rel, sym­bo­lique, péda­go­gique et pay­sa­ger. Utilisé et par­ta­gé par une diver­si­té d’acteurs, il sert de réfé­ren­tiel com­mun, dans le cas d’enjeux concen­trés autour des arbres étu­diés.

À cet outil d’aide à la déci­sion s’ajoute une seconde par­tie de conseils. L’arbre revêt dif­fé­rentes facettes, sa ges­tion doit consi­dé­rer cette plu­ra­li­té. L’espèce, l’adéquation au milieu, la conti­nui­té éco­lo­gique, la cli­ma­to­lo­gie mais éga­le­ment les tech­niques et coûts d’entretien sont autant de para­mètres qu’il convient de prendre en compte de manière per­ti­nente, par­ta­gée et réflé­chie.