ENTRÉES DE VILLES

Zones de transition, zones commerciales, zones d’activités, zones d’échanges circulatoires intenses, interfaces entre urbain et rural, les entrées de villes, concentrent de grands enjeux d’aménagement.

Aujourd’hui, les entrées de ville présentent souvent des « architectures provisoires ». De belles villes sont trop souvent abîmées par leurs entrées défigurées et marquées par une anarchie qui s’oppose aux efforts réalisés dans les centres villes. Les franges urbaines s’étendent et entrent en concurrence avec les cœurs de ville, d’une part, et consomment des terres agricoles et des espaces naturels, d’autre part.

Ces espaces représentent un véritable enjeu pour l’évolution qualitative de nos villes et pour penser la ville dans sa globalité : lien centre-périphéries, commerces, déplacements, cadre de vie.

Le renouvellement urbain s’impose pour les entrées de ville et nécessite une politique active de recherche et d’innovation. Ce chantier nous implique et nous concerne tous.

Le concours national des entrées de ville & reconquête des franges urbaines : 

Sites & Cités remarquables de France et la Fédération Patrimoine-Environnement organisent un concours biennal qui souhaite faire connaître et valoriser des démarches engagées en faveurs d’espaces de qualité dans les entrées de ville et les franges urbaines.

Ce concours est un moyen de faire circuler les expériences et les idées et de faire progresser, au plan national, la qualité de la conception et de l’aménagement des Entrées de villes et des franges urbaines.

QUELLES OPÉRATIONS SONT CONCERNÉES ?

Ce concours, organisé tous les 2 ans, a pour objet de distinguer des collectivités qui conduisent une ou des opérations exemplaires en matière de reconquête de franges urbaines et d’aménagement des entrées de ville.

Sont concernés toutes les entrées de ville et tous les secteurs situés dans les franges urbaines :

– Les sites patrimoniaux en friche 

– Les zones d’activités ou de commerce

– Les traversées d’agglomération

– Plus généralement les territoires périphériques qui souffrent d’un déficit d’identité urbaine et paysagère

Seules les opérations finalisées ou dont une tranche suffisamment significative a été réalisée depuis moins de cinq ans, au moment du dépôt de la candidature, sont éligibles. Il peut y avoir une seule ou plusieurs opérations qui expriment une vision cohérente du développement urbain.

QUI PEUT PARTICIPER ?

Le concours s’adresse aux collectivités territoriales de plus de 2000 habitants.

Le dossier de candidature doit être présenté et déposé par la collectivité maître d’ouvrage urbain.

PROCÉDURES DE SÉLECTION

Un comité de présélection vérifie les conditions de recevabilité de chaque dossier. Les dossiers recevables sont ensuite analysés par une commission technique.

Au sein de cette commission, des rapporteurs sont désignés. Ils prennent tous contacts nécessaires, demandent tous documents complémentaires utiles et présentent personnellement leur rapport au cas par cas devant le jury. Le jury se réunit sur la base de la synthèse des travaux de la commission. Ses décisions ne sont pas susceptibles d’appel.
Le jury est présidé par un parlementaire, ou à défaut par le président d’une des associations organisatrices. Il est composé des présidents et des représentants des associations organisatrices, de professionnels (urbanistes, architectes et paysagistes), des représentants d’associations et organismes partenaires du concours, des représentants qualifiés des ministères partenaires ainsi que du lauréat de la précédente édition.

VALORISATION DES LAURÉATS

Le lauréat est récompensé par un voyage d’études et par la remise d’une plaque. Il bénéficie, avec les autres opérations exemplaires, d’une communication notamment à l’occasion d’un colloque organisé à la suite du concours.

Ouvert au public, le colloque réunit des élus et collectivités ainsi que les maîtres d’œuvres des projets retenus par la commission technique et le jury pour leur caractère exemplaire. Des projets européens exemplaires peuvent être présentés.

Les maîtres d’ouvrages lauréats et leurs maîtres d’œuvre pourront également être sollicités pour présenter leur projet au cours d’ateliers ou de journées d’échanges.