PLAN ACTION CŒUR DE VILLE

Lors de la Conférence nationale des territoires du 14 décembre à Cahors, le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé la mise en place du plan « Action coeur de ville » pour la durée du quinquennat. Ce plan de revitalisation des centres-villes « largement inspiré du rapport Dauge » est à destination des  villes  petites et moyennes, pôles de centralité, sans seuil démographique. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires en a présenté les détails à Rodez le 15 décembre. Le même jour le Premier Ministre était à Figeac pour échanger sur les patrimoines et la culture avec Martin MALVY et les élus figeacois.

Yves Dauge et Jean-Michel Galley pour Sites et Cités ont rencontré le 18 janvier 2018 le Ministre Jacques Mézard et Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires. Durant cet entretien ils ont notamment débattu sur la procédure présentée dans l’instruction qui a été envoyée à tous les préfets pour la mise en œuvre du plan.

Le gouvernement précise les conditions d’éligibilité au programme « Action cœur de ville »

A travers une note d’instruction envoyée aux Préfets de région et de département le 10 janvier dernier, le gouvernement a précisé les conditions d’identification des villes éligibles et les premières orientations de mise en œuvre du programme « Action coeur de ville ». Les préfectures ont jusqu’au 15 février pour soumettre au ministre de la Cohésion des territoires une liste de villes éligibles au programme par région. Une grille d’analyse leur permettra d’appuyer leur recensement. Comme évoqué lors du lancement du programme, 3 promotions de villes signeront des conventions sur 3 ans entre 2018 et 2020, en fonction de l’état d’avancement de leur projet.

Le 25 janvier, Martin Malvy et Marylise Ortiz participaient à la conférence de consensus consacrée à « la revitalisation des centres-villes des villes moyennes et les enjeux attachés à la cohésion des territoires » dans le cadre de la préparation de la Loi sur le Logement. Les effets de cette Loi concernent en effet largement les dispositions évoquées pour la revitalisation des territoires, notamment pour l’habitat en centre ancien. Ils ont remis une contribution à télécharger en haut à gauche dans les ressources.

Depuis, Monsieur Jacques MEZNARD, Ministre de la cohésion des territoires, a annoncé le 27 mars 2018 à Châtellerault (Vienne), la liste des 222 villes retenues qui pourront bénéficier du Plan national « Action cœur de ville ». Parmi ces villes, 77 sont Sites & Cités remarquables de France, les voici :

Alençon, Angoulême, Auch, Aurillac, Autun, Auxerre, Bar-le-Duc, Basse-Terre (Guadeloupe), Bastia, Bayonne, Beauvais, Bergerac, Besançon, Béthune, Béziers, Blois, Briançon, Cahors, Calais, Carcassonne, Castres-Mazamet, Cayenne (Guyane), Châlons-en-Champagne, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Charleville-Mézières, Chartres, Châtellerault, Chinon, Cognac, Dax, Dreux, Épernay, Évreux, Fécamp, Figeac, Fontenay-le-Comte, Fougères, Grasse, Guebwiller, La Flèche, Laon, Le-Puy-en-Velay, Limoges, Longwy, Lorient, Lunéville, Mende, Montbéliard, Morlaix, Moulins, Narbonne, Nevers, Niort, Pau, Périgueux, Perpignan, Pointe-a-Pitre / Les Abymes (Guadeloupe), Poitiers, Rambouillet, Riom, Rochefort, Rodez, Saint-Brieuc, Saintes, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), Saint-Nazaire, Saumur, Sedan, Senlis, Soissons, Thiers, Troyes, Villefranche de Rouergue, Villeneuve-sur-Lot, Vitré.