PLAN ACTION CŒUR DE VILLE

Lors de la Conférence natio­nale des ter­ri­toires du 14 décembre à Cahors, le Premier Ministre Edouard Philippe a annon­cé la mise en place du plan « Action coeur de ville » pour la durée du quin­quen­nat. Ce plan de revi­ta­li­sa­tion des centres-villes « lar­ge­ment ins­pi­ré du rap­port Dauge » est à des­ti­na­tion des  villes  petites et moyennes, pôles de cen­tra­li­té, sans seuil démo­gra­phique. Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des ter­ri­toires en a pré­sen­té les détails à Rodez le 15 décembre. Le même jour le Premier Ministre était à Figeac pour échan­ger sur les patri­moines et la culture avec Martin MALVY et les élus figea­cois.

Yves Dauge et Jean-Michel Galley pour Sites et Cités ont ren­con­tré le 18 jan­vier 2018 le Ministre Jacques Mézard et Julien Denormandie, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Cohésion des Territoires. Durant cet entre­tien ils ont notam­ment débat­tu sur la pro­cé­dure pré­sen­tée dans l’instruction qui a été envoyée à tous les pré­fets pour la mise en œuvre du plan.

Le gouvernement précise les conditions d’éligibilité au programme « Action cœur de ville »

A tra­vers une note d’instruction envoyée aux Préfets de région et de dépar­te­ment le 10 jan­vier der­nier, le gou­ver­ne­ment a pré­ci­sé les condi­tions d’identification des villes éli­gibles et les pre­mières orien­ta­tions de mise en œuvre du pro­gramme « Action coeur de ville ». Les pré­fec­tures ont jusqu’au 15 février pour sou­mettre au ministre de la Cohésion des ter­ri­toires une liste de villes éli­gibles au pro­gramme par région. Une grille d’analyse leur per­met­tra d’appuyer leur recen­se­ment. Comme évo­qué lors du lan­ce­ment du pro­gramme, 3 pro­mo­tions de villes signe­ront des conven­tions sur 3 ans entre 2018 et 2020, en fonc­tion de l’état d’avancement de leur pro­jet.

Le 25 jan­vier, Martin Malvy et Marylise Ortiz par­ti­ci­paient à la confé­rence de consen­sus consa­crée à « la revi­ta­li­sa­tion des centres-villes des villes moyennes et les enjeux atta­chés à la cohé­sion des ter­ri­toires » dans le cadre de la pré­pa­ra­tion de la Loi sur le Logement. Les effets de cette Loi concernent en effet lar­ge­ment les dis­po­si­tions évo­quées pour la revi­ta­li­sa­tion des ter­ri­toires, notam­ment pour l’habitat en centre ancien. Ils ont remis une contri­bu­tion à télé­char­ger en haut à gauche dans les res­sources.

Depuis, Monsieur Jacques MEZNARD, Ministre de la cohé­sion des ter­ri­toires, a annon­cé le 27 mars 2018 à Châtellerault (Vienne), la liste des 222 villes rete­nues qui pour­ront béné­fi­cier du Plan natio­nal « Action cœur de ville ». Parmi ces villes, 77 sont Sites & Cités remar­quables de France, les voi­ci :

Alençon, Angoulême, Auch, Aurillac, Autun, Auxerre, Bar-le-Duc, Basse-Terre (Guadeloupe), Bastia, Bayonne, Beauvais, Bergerac, Besançon, Béthune, Béziers, Blois, Briançon, Cahors, Calais, Carcassonne, Castres-Mazamet, Cayenne (Guyane), Châlons-en-Champagne, Chalon-sur-Saône, Chambéry, Charleville-Mézières, Chartres, Châtellerault, Chinon, Cognac, Dax, Dreux, Épernay, Évreux, Fécamp, Figeac, Fontenay-le-Comte, Fougères, Grasse, Guebwiller, La Flèche, Laon, Le-Puy-en-Velay, Limoges, Longwy, Lorient, Lunéville, Mende, Montbéliard, Morlaix, Moulins, Narbonne, Nevers, Niort, Pau, Périgueux, Perpignan, Pointe-a-Pitre /​ Les Abymes (Guadeloupe), Poitiers, Rambouillet, Riom, Rochefort, Rodez, Saint-Brieuc, Saintes, Saint-Dié-des-Vosges, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane), Saint-Nazaire, Saumur, Sedan, Senlis, Soissons, Thiers, Troyes, Villefranche de Rouergue, Villeneuve-sur-Lot, Vitré.