Retour sur le lancement du CREBA : centre de ressources pour la réhabilitation responsable du bâti ancien

Mis en ligne fin octobre 2018, le centre de ressources CREBA a fait l’objet d’un colloque de lancement le 29 novembre à Bordeaux.
Plus de 200 personnes, aux profils très divers (architectes, bureaux d’études, maîtres d’œuvre, entreprises, collectivités, services de l’Etat, …) ont participé à cet évènement, visant à développer une approche « responsable » de la réhabilitation du bâti ancien, à la croisée des enjeux énergétiques, techniques et patrimoniaux.

Organisé par le Cerema, l’école des Arts et Métiers Paris Tech, le Laboratoire de Recherche en Architecture de l’ENSA Toulouse, les associations Maisons Paysannes de France et Sites & Cités Remarquables de France, ce rendez-vous a permis de présenter en détail les ressources du portail qui vient d’être ouvert au public après deux ans de travaux de ce consortium.

Au-delà de la présentation des contenus proposés par CREBA, la journée a été marquée par plusieurs temps forts :

  • L’intervention de Nigel GRIFFITHS, Directeur du STBA (Sustainable Traditional Buildings Alliance), structure « jumelle » du CREBA en Grande-Bretagne. Nigel GRIFFITH a présenté le contexte et les enjeux de la réhabilitation énergétique du patrimoine outre-Manche et l’approche de la réhabilitation qu’il cherche à promouvoir, entre les enjeux environnementaux, techniques et culturels.
  • Le témoignage de Denis ELBEL, maître d’ouvrage, qui a présenté la réhabilitation d’une maison Alsacienne en pan de bois, réalisée suivant 2 labels très ambitieux (celui de la Fondation du Patrimoine et celui du standard énergétique BBC-Rénovation), démontrant ainsi qu’il était possible de concilier ces objectifs.
  • Une table-ronde, autour de la problématique « Massification des rénovations énergétiques et préservation du patrimoine : quelles approches possibles ? ». Cette table-ronde a réuni Sabine BASILI (Vice-présidente de la CAPEB et Présidente du Programme PACTE), Yann DERVYN (Directeur du Collectif Effinergie), Alain IVIGLIA (de l’entreprise TMH spécialisée dans la rénovation du patrimoine, représentant la FFB), André POUGET (énergéticien-expert national du bureau d’études thermiques Pouget Consultants), Rémi DESALBRES (Président de l’Association des architectes du patrimoine) et Michel SIMON (Vice-président de la Communauté d’agglomération du Grand Cahors et 1er adjoint au Maire de Cahors en charge du développement durable, de l’urbanisme, de l’habitat et du développement urbain). Cette séquence a permis de faire un état des approches menées par de nombreux acteurs de la rénovation et du patrimoine et de souligner les synergies possibles, mais aussi les difficultés et les freins qu’il reste à lever.

3 ateliers d’échanges ont permis ensuite à l’ensemble des participants de s’exprimer et de proposer de nouveaux axes de travail, autour du centre de ressources CREBA :
– Quels sont les outils à développer pour favoriser une approche « responsable » de la réhabilitation ?
– Comment accompagner la montée en compétences des acteurs ?
– Quelles politiques publiques (incitations et réglementations) mettre en place pour développer les approches « responsables » de réhabilitation du bâti ancien ?

La journée s’est clôturée par une présentation des perspectives, nombreuses, pour le centre de ressources CREBA et par un appel à de futurs partenariats et développements.