Retour sur la 4 ème semaine de Formation Internationale, à Bordeaux (du 28 mai au 1er juin 2018)

Pour la quatrième année consécutive la Semaine de formation internationale a été organisée par Sites et Cités remarquable de France, sur la thématique « Le rôle des paysages dans les projets des territoires », du 28 mai au 1er juin 2018.

Cette semaine de formation a été soutenue par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et le Ministère de la Culture, avec l’appui de la ville et de la métropole de Bordeaux, ainsi que des villes de Saint-Emilion, Sainte-Eulalie et Gradignan.

16 professionnels de 10 nationalités – Liban, Hongrie, Croatie, Roumanie, Macédoine du Nord, Sénégal, Mali, Ile Maurice, Cameroun, Algérie – ont participé à cette semaine d’échanges, de partages de connaissances et d’expériences.

Valeurs à portée universelle, les paysages et les patrimoines font l’objet d’enjeux forts, partagés par les territoires français et du monde entier. Lors des ateliers, les échanges entre participants ont permis de proposer des méthodes innovantes pour y répondre.

Ces ateliers ont été animés par 25 intervenants : élus, professionnels, paysagistes, représentants de collectivités locales et de ministères, avec la participation de 8 villes membres.

Benoît MARTIN, conseiller municipal de Bordeaux a accueilli les participants de la semaine à l’hôtel de ville de Bordeaux.

Jean-Paul BRIN, Premier adjoint au maire de Pau, accompagné de ses collaborateurs Guillaume CAMARERO et Stéphane BONNASSIOLLE ont montré le rôle des paysages dans les projets de la ville et d’intercommunalité, au cours d’un atelier qui y était consacré.

Les professionnelles des Villes et Pays d’art et d’histoire de Bordeaux, Guebwiller et Saint-Flour ont pris part à la semaine : Marion BELLEVILLE a présenté le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine dont elle a en charge la médiation, Cécile ROTH-MODANESE, directrice du pays d’art et d’histoire de la région de Guebwiller a montré les outils pour valoriser le patrimoine arboré, Sandrine DAUREIL, responsable du pays d’art et d’histoire de Saint-Flour et Mélanie CHALVIGNAC, chargée de mission, ont montré le travail mené pour sensibiliser les habitants et les acteurs du territoire aux paysages.

La ville de Dax est également intervenue avec Pierre DUPIN, directeur adjoint de l’urbanisme, pour présenter les documents utilisés par la municipalité pour préserver les paysages urbains. Christelle LAZERAND, gestionnaire du patrimoine arboré de la ville de Saintes, a montré l’importance de la nature en ville. La communauté de communes Isle, Vern et Salembre, nouvellement adhérente, était également présente.

Des paysagistes sont également intervenus pour présenter leurs pratiques : Hélène SIRIEYS, Vincent TRICAUD et Antoine LUGINBÜHL.

Jean-Pierre THIBAULT, du Conseil général de l’environnement et du développement durable, Sylvain PROVOST, de la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, Xavier ARNOLD, architecte de bâtiments de France, chef de l’UDAP Dordogne représentaient quant à eux des institutions nationales.

Le mercredi 30 mai, la ville de Saint-Emilion, en présence de son maire Bernard LAURET, de Jean-Daniel DEBART, vice-président du Grand Saint-Emilionnais, de Roman GALLITRE, chargé de l’urbanisme et de Camille ZVENIGORODSKY, directrice de l’École nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux a accueilli la délégation internationale en présentant le travail mené par la ville pour préserver et mettre en valeur ses paysages.

La visite de terrain du mercredi, avec l’appui du SYSDAU, s’est déroulée à Sainte-Eulalie en présence d’Hélène BORIES, Maire-adjointe et à Gradignan, en présence du Maire et du Président du SYSDAU, Michel LABARDIN.

Les exemples de projets territoriaux présentés par les intervenants ont mis en perspective les réalités sociales, environnementales et économiques liées aux paysages.

De plus, les visites de terrain à Saint-Emilion, Sainte-Eulalie et Gradignan ont mis en évidence les outils disponibles pour mieux protéger, gérer, aménager et mettre en valeur les paysages et les projets territoriaux. Les différentes interventions ont montré que le paysage pouvait être une porte d’entrée opportune et un élément fédérateur pour la construction de projets de territoires. Les participants internationaux ont enrichi le contenu de la semaine en partageant les projets en cours dans leur pays.

La semaine de formation a également été une opportunité pour créer et renforcer des projets en partenariat entre Sites & Cités, les collectivités membres et les pays partenaires. Ainsi, lors de cette quatrième édition, Sites & Cités a eu l‘occasion d’échanger avec les chefs de projets internationaux sur la poursuite des partenariats, notamment avec le Mali, la Croatie, le Liban, mais aussi la Roumanie et la République de Macédoine.