Contacts

Maire : André MELLINGER

Hôtel de ville– BP 205
46106 FIGEAC cedex
Tél : 05 65 50 05 04
secretariat.general@ville-figeac.fr
www.ville-figeac.fr

Élue référente :
Christine GENDROT, Adjointe au maire en charge de la culture et du patrimoine
cabinet.maire@ville-figeac.fr

Professionnel référent :
Benjamin PHILIP, Responsable du service du patrimoine
service.patrimoine@ville-figeac.fr

Ressources

En images

FIGEAC

Figeac est une ville d’origine médiévale, née de l’implantation d’une abbaye bénédictine au IXe siècle au croisement de routes importantes de l’est du Quercy, aux marges de l’Auvergne et du Rouergue. Le contexte du rayonnement marchand du Quercy au Moyen Âge explique la prospérité de la ville du XIIe au XIVe siècle : Figeac devient une cité marchande active qui commerce avec de nombreuses villes de France, d’Europe et du bassin méditerranéen.

 L’histoire en bref

Le plan de la ville se constitue au Moyen Âge le long des grands axes routiers qui traversent la cité et évolue peu jusqu’à nos jours. La ville se pare de nombreuses maisons de marchands, aux décors sculptés romans ou gothiques, qui constituent aujourd’hui l’un des points forts du patrimoine de la cité. Au milieu du XIVe siècle, la guerre de Cent Ans appauvrit brutalement la ville, mais une nouvelle période de stabilité économique s’ouvre sous l’Ancien Régime. Figeac devient la petite capitale d’un vaste territoire rural et accueille les demeures des familles nobles et bourgeoises de l’est du Quercy. Figeac voit la construction d’hôtels particuliers, la reconstruction et l’embellissement de ses églises, endommagées lors des guerres de Religion, en style baroque. La ville commence à se moderniser au XIXe siècle, avec la destruction de quartiers insalubres et l’élargissement de rues médiévales, mais les effets de ces transformations restent limités. La ville connait un nouvel essor au XXe siècle avec le développement de l’industrie aéronautique. La prise de conscience de la qualité du patrimoine urbain entraîne la création du secteur sauvegardé en 1986 et l’obtention du label Ville d’art et d’histoire en 1990.

 Politique patrimoniale, labels, procédures et outils

La politique patrimoniale de Figeac s’est mise en place à partir de la fin des années 1970 dans une volonté de réhabilitation de logements et de dynamisation du centre historique. La prise de conscience progressive de la qualité de l’architecture urbaine de Figeac explique la création du secteur sauvegardé en 1986, dont le règlement a été approuvé en 1999. Quelques réalisations ambitieuses de réhabilitation d’îlots et de restauration de maisons médiévales, dans un objectif de mixité sociale avec, notamment la création de logements sociaux, ont progressivement changé l’image de la ville. Une dynamique culturelle et touristique s’est mise en place, nourrie par l’obtention du label Ville d’art et d’histoire en 1990. Ce label a notamment permis d’étendre la protection du patrimoine aux quartiers du début du XXe siècle et à l’architecture rurale, concrétisée par le PLU de 2011.

OUTILS DE PROTECTION OU DE GESTION DU PATRIMOINE

Le secteur sauvegardé de Figeac a été créé en 1986, son règlement approuvé en 1999. Il couvre l’ensemble du centre historique intramuros et les anciens faubourgs médiévaux (33 hectares).

Hors secteur sauvegardé, un PLU patrimonial approuvé en 2011 assure la protection de l’habitat du XXe siècle et de l’architecture rurale : des mesures de préservation spécifiques ont été mises en place sur plusieurs zones d’habitat pavillonnaire des années 1920 à 1940, témoins de l’essor industriel de la ville, et une sélection d’édifices ruraux repérés par un inventaire réalisé en 2007.
En 2017, le PLU en cours de révision envisage des mesures de préservation supplémentaires du patrimoine bâti.

La Ville de Figeac envisage dans les années à venir la requalification de la place Carnot. La mise en valeur de cet espace public finalisera le travail conduit sur les espaces publics depuis plusieurs décennies (piétonnisation des rues, place Champollion, place des Écritures). Autre projet à l’étude : la place de la Raison, à l’emplacement du cloître de l’abbaye Saint-Sauveur.
La révision du PLU a débuté en 2017 et doit mettre en œuvre de nouvelles mesures de protection du patrimoine bâti.

En 2007-2008, réalisation d’un inventaire opérationnel du patrimoine architectural de la zone rurale de la commune. Cet inventaire conduit avec le soutien financier de la Région a vu la mise en œuvre de la méthode Mérimée pour repérer 600 bâtiments antérieurs à 1940 à l’extérieur de la zone urbaine. En 2007, 70 de ces bâtiments ont été protégés au titre du PLU.

Le service du patrimoine a une politique active d’édition (catalogues d’expositions thématiques, guides touristiques…).
À noter, deux publications dans le domaine de la restauration du patrimoine bâti : Secteur sauvegardé mode d’emploi (2007) et Patrimoine bâti rural mode d’emploi (2014). Ces deux publications visent à sensibiliser les porteurs de projets (propriétaires, maîtres d’œuvre, entreprises et artisans, notaires et agents immobiliers) aux caractéristiques du patrimoine figeacois et aux réglementations en vigueur (PSMV, PLU).

 AUTRES « LABELS »

  • Grand Site de Midi-Pyrénées
  • Patrimoine mondial UNESCO au titre des Chemins de Saint-Jacques en France (hôpital Saint-Jacques)

Valorisation et animation de l’architecture et du patrimoine

La Ville de Figeac mène depuis plusieurs années une politique de restauration et de mise en valeur de ses monuments et une politique d’animation du patrimoine portée par le label Ville d’art et d’histoire.

Les restaurations les plus emblématiques de monuments historiques ont été ces dernières années : l’église Notre-Dame-du-Puy (2000-2003), les salons de l’ancien collège (2008-2011). Un programme pluriannuel de restauration des remparts est lancé en 2007.
À noter qu’un programme pluriannuel de restauration des objets d’art protégés monuments historiques a été lancé en 2002.

La politique d’animation du patrimoine autour du label Ville d’art et d’histoire repose sur une programmation de visites et d’ateliers enfants, d’événements, et d’une programmation thématique annuelle mettant en lumière un visage du patrimoine de la ville.

EXTENSION DU LABEL « VILLE D’ART ET D’HISTOIRE » EN « PAYS D’ART ET D’HISTOIRE »

La communauté de communes du Grand-Figeac (92 communes) a lancé en 2016 un projet d’extension de Ville à Pays d’art et d’histoire. La candidature a été présentée au Ministère de la Culture fin 2017. L’extension du label en « Pays d’art et d’histoire » a été approuvée.

 

Figeac dispose depuis 1998 d’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, l’Espace Patrimoine. Situé dans la mairie de la ville, il offre aux visiteurs les clés de compréhension de la ville, balaye les 1200 ans de son histoire et présente les caractéristiques architecturales et urbaines du secteur sauvegardé. Il propose une exposition permanente de 100 m² sur l’histoire et le patrimoine de la ville et parallèlement, il accueille des expositions temporaires. Une salle d’atelier pédagogique est également liée au CIAP. Sa fréquentation annuelle moyenne est de 13.000 visiteurs. Les recettes annuelles moyennes de sa boutique sont de 6000 euros.

Le service du patrimoine et l’office de tourisme du Pays de Figeac ont mis en place en 2015 une application numérique de découverte de la ville, « les Clés de Figeac », qui appartient à une collection de parcours découverte numérique coordonnés par l’agence départementale de développement touristique Lot Tourisme. Cette application compte annuellement 1000 téléchargements en moyenne, ce qui en fait l’application numérique la plus téléchargée de Lot Tourisme.

Le service du patrimoine réalise une exposition thématique annuelle qui explore l’un des visages du patrimoine de la ville :

  • 2017 : Figeac, une histoire d’archéologie sur les résultats de 10 ans d’archéologie préventive dans la ville.
  • 2016 : Pèlerins dans la ville sur l’histoire des pèlerinages à Figeac du Moyen Âge à nos jours
  • 2015 : Figeac 14-18 sur l’histoire de la ville pendant la Première Guerre mondiale
  • 2014 : 40 ans dans les Andes sur l’itinéraire de l’aventurier Théodore Ber en Amérique du Sud

Le service du patrimoine de Figeac a notamment proposé des spectacles théâtralisés dans les rues de la ville, mettant en scène son patrimoine de manière originale et innovante. Ainsi, en 2015, le spectacle Figeac s’écrit la nuit, écrit par la compagnie Acteurs et pupitres, a donné une relecture nocturne du thème de l’histoire de la ville en associant comédiens professionnels et amateurs.
En 2017 aura lieu l’accueil du spectacle Parenthèse, de la compagnie Feros, articulé autour de sculptures de feu.

TOURISME PATRIMONIAL

Le tourisme patrimonial de Figeac concerne deux domaines distincts :

  • le patrimoine architectural de la ville (qui relève du label Ville d’art et d’histoire)
  • la mémoire de Jean-François Champollion (autour du Musée Champollion – Les Écritures du Monde, qui ne relève pas du label Ville d’art et d’histoire).

Le tourisme patrimonial à Figeac est à la fois un tourisme de découverte, appuyé sur l’exploration et la compréhension de la ville historique, et une activité qui accompagne la recherche de repos, de ressourcement, de convivialité, de beaucoup de touristes à Figeac.

Les pratiques de tourisme patrimonial à Figeac sont aussi liées à la découverte du territoire (sites historiques du pays de Figeac, vallées du Lot et du Célé) et, plus largement, à celles de grands sites voisins (Rocamadour, Conques…).

Une convention signée en 2013 avec l’Office de tourisme définit les partenariats suivants : 

  • Service du patrimoine et office de tourisme font travailler la même équipe de guides conférenciers.
  • Les visites guidées de la ville sont portées commercialement par l’office de tourisme, mais les contenus et la formation des guides conférenciers relèvent du service du patrimoine.
  • Service du patrimoine et office de tourisme sont partenaires dans la programmation annuelle des visites (individuels comme groupes) et des animations jeune public hors temps scolaire.

EXPÉRIENCE PILOTE

Pas d’expérience pilote en cours.