Contacts

Député-Maire : Jean-François FOUNTAINE

Hôtel de Ville
BP 1541
17086 La Rochelle cedex 2
Tél : 05 46 51 51 85
www.ville-larochelle.fr

Élue référente :
Ana-Maria SPANO, Adjointe au secteur sauvegardé

Professionnel référent :
Alain GOUX, Chef du service Urbanisme et Espace Urbain
alain.goux@ville-larochelle.fr

Ressources

Pas de ressources actuellement.

En images

LA ROCHELLE

Née de la mer, La Rochelle garde l’empreinte de cet héritage maritime. Son patrimoine rappelle les riches heures de son passé européen. Au XIe siècle, La Rochelle n’est qu’un simple hameau de pêcheurs et de sauniers installé sur un plateau calcaire surplombant les marais environnants. Un siècle plus tard, c’est un port très actif, qui va devenir en quelques décennies la porte atlantique du centre ouest. 

 L’histoire en bref

A la fin du XVIe siècle, avec 20 000 habitants, c’est déjà une grande cité pour l’époque. Place commerçante grâce au vin et au sel qui transitent par son port depuis le Moyen Âge, elle est aussi devenue une place financière, militaire et religieuse, capitale huguenote où séjournent les principales figures du parti réformé, comme le futur Henri IV. Après le siège de La Rochelle par Louis XIII et Richelieu en 1628, les fortifications de la ville protestante rebelle sont rasées à l’exception des célèbres tours et remparts du front de mer. A la fin du XVIIe siècle, de nouvelles enceintes sont érigées. La Rochelle devient le grand port d’échanges avec le nouveau Monde, la porte des Amériques. La Rochelle connaît au XVIIIe siècle une formidable période de prospérité liée en partie à la traite négrière avec l’Afrique. Elle développe aussi ses relations avec l’Inde et la Chine. La ville s’enrichit alors de superbes constructions, hôtels particuliers de riches armateurs, grandes parcelles, contrairement aux étroites et profondes parcelles des rues commerçantes Rochelaises, dont la spécificité est un linéaire d’arcades de 2,5 km. A la fin du XIXe siècle, La Rochelle vit une révolution urbaine avec l’arrivée du chemin de fer et la création d’un nouveau port de commerce à La Pallice. Pour la première fois la ville sort de ses remparts

 Politique patrimoniale, labels, procédures et outils

Outil de protection et de valorisation du patrimoine, le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur de La Rochelle date de 1981, son périmètre a été agrandi en mai 2008, la révision globale du secteur sauvegardé est en cours. Pour compléter cet outil qui ne concerne que le centre ancien, la ville de La Rochelle s’est dotée d’une ZPPAUP en 2009.

OUTILS DE PROTECTION OU DE GESTION DU PATRIMOINE

  • Inventaire réalisé sur l’ensemble du centre ancien (des années 80 aux années 2000)
  •  Candidature au Patrimoine Mondial de L’Humanité non aboutie 
  • La surface du secteur sauvegardé est passée de 75 ha, à 180 ha en 2008 (révision en cours) 
  • La ZPPAUP couvre environ 900 ha

Valorisation et animation de l’architecture et du patrimoine

  • Journées du Patrimoine : plus de 30 000 entrées chaque année (36 sites ouverts, 40 animations différentes)
  • Mois de l’Architecture et du cadre de vie en Poitou-Charentes (Avril) : Visites de maisons contemporaines de particuliers, leurs insertions dans un tissu urbain dense + diverses animations autour de l’architecture contemporaine.
  • Atelier pour les scolaires : L’évolution de l’architecture du Moyen Âge à La Renaissance (avec livret pédagogique).
  • Visites à thèmes, découvertes nocturnes du patrimoine (rondes de nuit…) avec l’Office de Tourisme (28 guides).

PROJETS

En cours de réalisation, un document grand public : Parcours dans la ville pour retrouver les traces de la période de la traite négrière (architecture, détail, histoire d’un quartier, plaques de rues…).

EXPÉRIENCE PILOTE

Pas d’expérience pilote en cours.